Mon kit de survie 101 pour m’occuper seule des enfants

Crédit photo: Singkham/ Pexels Mon kit de survie 101 pour m’occuper seule des enfants

«Comment allez-vous faire? » Cette phrase-là, je l’ai entendue des centaines de fois lorsque je suis tombée enceinte de mon premier. Voyez-vous, mon travail me contraignait à coucher à l’extérieur une semaine par mois. Finalement, lorsque je suis retournée au travail après mon congé de maternité, la vie faisant bien les choses, je devais quitter seulement une semaine aux 2 mois. Et mon chum prenait le relais durant ce temps-là, car lui ne découchait presque jamais. Puis, 24 heures après avoir accouché de mon deuxième, mon chum se faisait offrir une promotion qui le forcerait à découcher une, deux ou trois nuits toutes les semaines. Il s’est fait offrir une promotion dans le pire timing ever avec mon périnée déchiré, mais nous avons tout de même accepté sans hésitation. Je serais de toute façon en congé de maternité durant 1 an, alors nous aurions en masse le temps de nous adapter à ce changement. Et tout le monde nous demandait sans cesse: « Comment allez-vous faire? »

Vous l’aurez deviné, je suis solo parentale chaque semaine, et ce, même si j’ai moi-même recommencé à travailler. J’ai donc envie de vous partager mes petits trucs du quotidien pour ne pas perdre la boule. 

 

Un papa qui s'implique

Il a bien beau travailler à l’extérieur, lorsqu’il est à la maison, ma tendre moitié à d’affaire à s’impliquer. Un papa qui s’implique, ce n’est pas un plus, c’est un MUST pour notre survie. C’est certain que ça vient avec le désavantage suivant: tout n’est pas fait à ma manière. Mais c’est aussi ça, la beauté de la chose. Je gère mon côté control freak pendant qu’il gère les mousses.

 

Une bonne communication

Je sais, ça l’air très de base cette règle. Pourtant, presque 100% des chicanes entre mon conjoint et moi est dû à un manque de communication. Et je remarque que c’est aussi le cas des couples qui m’entourent. Donc, je n'attends pas que mon chum devine mes besoins, car ça n’arrivera pas. De la même façon, je n’attends pas après lui pour qu’il fasse quelque chose: je lui demande de le faire. Ou je lui dis que je suis fatiguée et que j’aimerais qu’il intervienne d’une certaine façon avec les enfants. Mon Rémi ne lit pas encore dans mes pensées et le vôtre ne doit sûrement pas y arriver non plus.

 

Une bonne routine du dodo

Ça, c’est ce qui me permet de maintenir une santé mentale. Mes enfants le savent: après le bain, c’est 2 minutes de télévision calme ou de lecture et ensuite, c’est brossage de dents et dodo. On n'y échappe pas. De cette façon, je n'ai pas à me chicaner 1h avec eux sur l’heure du coucher ou encore ressasser les vieilles fables du Bonhomme Sept Heures. Et je les couche de bonne heure comme ça, tout le monde est bien reposé et maman peut aussi relaxer.

 

via GIPHY

 

Une planification des repas

J’avoue que cette règle est vraiment importante et pourtant, je commence à peine à la mettre en pratique. Je l’ai appris à la dure: je suis rentrée à la maison avec les enfants un mercredi soir à 17h40 et mon frigo était vide. Mes garçons criaient et chignaient comme des loups affamés et je n’avais rien pour souper! Fait que, si je ne veux pas me retrouver la langue à terre (surtout lorsque l’imprévu s’invite et que j’ai 1h de retard à cause du trafic), je planifie mes repas de la semaine. Sinon, ils devront manger du macaroni orange dans une boîte bleue...

 

Une gardienne à proximité

Tous ceux qui se demandaient comment j’allais faire, savent maintenant que j’ai dans ma poche arrière l’arme secrète: une gardienne en or qui reste à 100 mètres de chez moi. Cette gardienne, c’est ma belle-sœur et elle s’occupe de mes enfants comme la prunelle de ses yeux. Je peux compter sur elle à toute heure et à n’importe quel moment durant la semaine. Elle peut donc aller au parc avec les enfants pendant que je prends de l’avance sur mon lavage, mon ménage ou encore sur mon niveau à Candy Crush.

 

Une femme ou un homme de ménage

Ne me demandez jamais de choisir entre ma femme de ménage ou mon chum (haha)! Honnêtement, quand le budget le permet, c’est le petit plus qu’on se paye qui nous enlève beaucoup de culpabilité. Parce que quand maman a passé la semaine seule avec les 2 enfants, qu’elle a travaillé, qu’elle a fait le souper, donné les bains, guéri les petits bobos, c’est parfait quand elle n’a pas à se taper 3 heures de ménage avant l’arrivée de son Rémi. J’ai juste besoin de ramasser un minimum et ma femme de ménage, elle, s’occupe de me cleaner ça en 2 temps, 3 mouvements.

 

Voilà!

Voilà, je me suis mise à nue. Vous savez tout de ma petite routine. C’est mon kit de survie 101 pour passer à travers les semaines seule avec mes enfants. Et savez-vous quoi? Même si c’est parfois difficile ou que je suis fatiguée par moments, j’apprécie vraiment ces moments en solo avec mes garçons.

Quels sont vos trucs de survie lorsque vous êtes seul.e.s avec les enfants?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES