Ode aux moniteurs des camps de jour

Crédit photo: Liam Macleod/Unsplash Ode aux moniteurs des camps de jour

Quand vient l’âge adulte, on remarque que le travail n’arrête pas malgré l’été. Et quand on a des enfants, bien nous n’avons pas assez de deux semaines de vacances pour tout l’été. C’est là qu’entrent en jeu les camps de jour. Et avec la fin de ceux-ci cette semaine, j’aimerais dire merci.

Merci à toi Bambi, Bébelle, Simba, etc. Merci de changer ton nom pour l’été et de t’occuper de nos enfants. Merci de leur trouver nombre d’activités à faire. Merci de supporter canicule, pluie et orage avec un sourire, et ce, pour le plaisir de nos enfants. Merci de changer tes plans à la dernière minute, merci de leur faire des petits ateliers cuisine. Merci d’user d’imagination et d’inculquer le tout à nos enfants. L’imagination est très importante et vous le démontrez très bien.

Merci de fêter l’Halloween et Noël à 30 degrés et de réussir quand même à mettre les enfants dans l’ambiance de ces fêtes automnale et hivernale.

Merci de faire des activités spéciales afin que les enfants, même les plus difficiles, vous adoptent. Les enfants vous adoptent en peu de temps, mais l’attachement est là. Nous entendons parler de vous et vous inspirez même certains de ces enfants à faire ce travail d’été plus tard. Merci d’être à l’écoute de leurs histoires. Merci d’être à l’écoute. Point.

Merci de vous démener 40 heures par semaine et même plus. Je sais que parfois, la charge de travail est intense, que les conditions ne sont pas souvent faciles, que les ressources ne sont pas toutes là, mais vous ne le faites pas sentir. Autant au niveau de l’enfant qu’au niveau du parent. Vous faites de votre mieux et c’est apprécié.

Donc, à tout ce beau monde partout, aujourd’hui, félicitez-vous. Et à tous les parents, arrêtez-vous deux minutes et dites merci à ces jeunes qui nous ont aidés cet été et on fait le bonheur de nos enfants.

 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES