Des trucs de pro pour préparer votre chien à l'arrivée de bébé

Crédit photo: mali desha/ Unsplash

Quand je suis tombée enceinte, beaucoup de gens se sont mis à me demander ce que j’allais faire avec mon chien. Moi, un peu perplexe, je me suis lancée dans plusieurs conversations qui se résumaient à ça:

- « Qu’est-ce que tu veux dire, qu’est-ce que je vais faire avec mon chien? »

- « Bin là, elle n’est pas habituée avec des enfants! »

- « Oui je sais, je vais essayer de lui en faire voir plus et de la préparer à l’avance. »

- « Ouin… tu sais, je ne veux pas te faire peur là…mais t’as un chien de berger, faudrait pas qu’elle mange ton bébé! Tsé, y’en arrive plein des affaires de même. »

Déjà un peu (beaucoup) anxieuse – on s’entend qu'une première grossesse est synonyme de stress pour tout – je redoutais un peu comment ma chienne allait réagir à l’arrivée du nouveau membre de la famille et ces commentaires ne faisaient qu’ajouter de l’huile sur le feu.

Mais, sachez que comme tout ce qu’on prépare durant la grossesse, on peut aussi préparer son chien au chamboulement de vie qui l’attend dans quelques mois. Premièrement, vos animaux vous connaissent (ils nous observent tout le temps – après tout, nous sommes leur seul univers) et ils vont remarquer les changements dans votre attitude, votre odeur et votre physique.

Ma chienne étant un chien de berger, elle est plutôt sensible au bruit. Afin de la désensibiliser au son de bébé, j’ai progressivement fait jouer des sons de rires, pleurs, cris et babillements. J’ai commencé par le son très bas et pour une courte période. Ses premières réactions ont été de chercher partout dans la maison soit en jappant (lors des cris) ou en pleurant (lors des pleurs). Quand elle a commencé à être moins réactive, j’ai augmenté le volume ainsi que la fréquence. Après seulement une semaine, elle n’y portait plus attention.

Une fois la chambre de bébé installée, je l’ai laissée y entrer en lui faisant sentir les nouveaux objets curieux qui s’y trouvaient… tout en lui faisant comprendre que les nouveaux jouets n’étaient pas destinés à son usage! Si elle essayait de partir avec un objet, je le prenais calmement lui disant « ce n’est pas à toi ».

Environ un mois avant l’arrivée de son petit frère, j’ai sorti mon ami le toutou de Sesame Street que je prenais dans mes bras, changeait de couche, berçait dans la chambre, faisait dormir dans le lit et même lui faisait faire des petites siestes dans le berceau. Le but de l’exercice était d’habituer mon chien aux nouvelles actions qu’il n’avait pas l’habitude de voir. Ceci permet aussi d’apprendre à son chien à ne pas nous sauter dessus quand on prend bébé dans nos bras. Par exemple, ma chienne montait les pattes sur la table à langer pour voir ce que je faisais. J’en ai ainsi profité pour lui apprendre à ne pas le faire avant même que bambin soit avec nous. Une fois que son nouvel ami inanimé ne la dérangeait plus, j’ai commencé à faire jouer des sons de pleurs dans la chambre et je m'y rendais pour consoler la peluche.

En bref, votre compagnon canin doit lui aussi se préparer à l’arrivée de bébé, tout comme le reste de la famille. Un peu d’effort à l’avance aidera votre animal à mieux s’adapter aux changements de dynamique dans la maison.

Afin de bien vous aider à préparer votre chien à la venue de bébé, nous avons demandé conseil à Karen Orellana, éducatrice canine.

Voici ce qu’elle nous propose:

 

  • Tenter de résoudre les problèmes de comportement (par exemple: tirer en laisse, jappements excessifs, etc.) et d'imposer nos nouvelles limites à notre chien avant l’arrivée du bébé à l’aide d’un intervenant canin. Ce sera plus difficile lorsque bébé sera là! 
  • Le désensibiliser aux manipulations (les petites mains de bébé voudront l’agripper tôt ou tard!)
  • Lui faire écouter des bruits de bébés (pleurs, rires) durant des périodes de jeu ou de repas; y aller graduellement avec le volume. 
  • Jeux du bébé vs jeux du chien: bien faire la différence entre les deux pour ne pas qu’il vole les jouets de votre enfant. 
  • Marcher à l’extérieur avec la poussette sans bébé pour l’habituer à cette nouvelle distraction. 
  • Lui procurer plusieurs jouets interactifs pour l’occuper durant les périodes où vous aurez moins le temps d’interagir avec lui (ex : kong, jouet puzzle)

 

En espérant que ces judicieux conseils pourront vous aider à chasser la peur du gros méchant chien de votre entourage. Si vous rencontrez des difficultés lors de l’entraînement de votre chien, n’hésitez pas à faire appel à un.e professionnel.le qui pourra guider votre animal selon ses besoins particuliers!

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES