Qui suis-je pour refuser à mon fils du vernis sur les ongles?

Crédit photo: visionpic.net/ Pexels

Si vous venez chez moi cet été ou un soir après la routine du bain, vous remarquerez que mes fils ont du vernis sur leurs ongles d’orteils. Ne vous gênez pas pour penser ce que vous voulez et si cela vous choque, venez m’en parler; je débattrai mes points avec plaisir, mais s'il vous plaît, ne passez aucun commentaire ni jugement devant eux, ce sont des ENFANTS!!!

Tout ça à commencé un soir où j’allais changer mon vernis et mon coco de 2 ans voulait faire pareil... why not?!

Plus tard dans la soirée, devant les ongles turquoise de mon fils très fier, un de nos amis a eu une attitude négative et sa réaction m’a fait réagir . À mes yeux, rien ne pouvait justifier un refus à la demande de mon fils, d’autant plus qu’il était très content et que nous avions passé un beau moment privilégié à deux.

Puis, j’ai eu des jumeaux : une fille qui aime gérer et un garçon qui adore faire comme sa soeur.  Ça fait que déjà très jeune, mon petit Henri aimait mettre des robes de princesses, jouer à la maman et avoir des lulus sur la tête. Je n’ai jamais dit non et encore aujourd’hui, il prend plaisir à être Elsa lorsque sa sœur veut jouer à la Reine des neiges .

Le samedi soir,  lorsque maman sort le panier de vernis à ongles, mes deux garçons autant que ma fille ont hâte à notre « soirée soin ». Chacun va chercher sa petite chaise en mousse, on part le film, on sort le popcorn et on se fait une beauté. Tristement, au fil du temps, j’ai entendu toutes sortes de commentaires venant de nos proches, de connaissances, d’amis et même de membres de la famille...

« Ton fils va être gai. »

« Ben voyons, qu’est-ce qu’ils font avec du vernis? C’est pour les filles! »

« Ben là, il va se faire écœurer. »

Pourtant, lorsque ma fille joue aux Transformers ou se déguise en superhéros, tout le monde trouve ça ben cute. Ce manque d’ouverture me blesse quelques fois, me fâche à certains moments et me décourage très souvent. Le pire, c’est lorsque ces commentaires sont faits directement à mes enfants de 3 et 5 ans!

ÇA, ça me dérange. Ça vient me chercher au plus profond de moi-même, ça fait sortir la maman lionne en moi. Voir que ces personnes se permettent de remettre en question mes choix, de jouer sur l'estime de mes enfants et de les faire douter d'eux-mêmes!

Alors.... à ceux qui me disent que mon fils va se faire intimider ou niaiser à la garderie, je leur réponds qu’il apprendra à s’affirmer et à accepter ses choix. Il apprend à reconnaître ce qu’il aime et ce qu’il n’aime pas et il développe l’acceptation de soi.

À ceux qui me disent que je devrais arrêter ça, je leur demande sous quels motifs ou arguments valables? Moi mon avis est que c’est un ENFANT et je suis fière de lui parce qu’il s’exprime, il sait ce qu’il veut et surtout, il est heureux.

Puis, à ceux qui disent qu’il sera gai ou « tapette », je n’ai rien à vous répondre, car honnêtement si vous pensez ça, je n’ai tout simplement pas de temps à perdre à me justifier,  ça serait trop long.

Finalement, cet aspect de mon rôle de maman m’aura ouvert les yeux sur plusieurs notions et même si mon constat est triste et décevant, je continuerai d’inculquer à mes enfants des valeurs de respect, d’ouverture et d’affirmation! Ils vont vieillir bien assez vite  et être confrontés au monde de l’adolescence et de la vie adulte.

Alors, d’ici là, je crie haut et fort :  laissons nos petits bonshommes être des princesses le temps d’une balade avec Olaf, laissons nos filles jouer aux camions dans le carré de sable rempli de boue et laissons nos enfants être simplement des enfants aux orteils scintillantes.

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES