Dernièrement, je me suis posé beaucoup de questions sur l’implication et l’égalité des hommes et femmes au sein d’une famille. Ces remises en question viennent bien sûr de ma propre expérience personnelle. Néanmoins, j’étais curieuse de voir comment c’était ailleurs et si d’autres femmes se posaient les mêmes questions que moi. Plus j’ai cherché sur le sujet, plus je me suis rendu compte que c’était un sujet d’actualité, mais également un sujet délicat.

Autrefois, avant d’avoir des enfants, j’ai toujours pensé qu’il fallait que tout soit partagé 50/50 dans un couple. Ce partage s’effectuait au niveau des tâches quotidiennes, de l’éducation des enfants et des finances. C’était ma vision de l’égalité entre l’homme et la femme au sein de la famille. Et plus je m’informe autour de moi et que je lis sur le sujet, plus je me rends compte qu’il ne s’agit plus d’égalité, mais d’équité.

Effleurons très rapidement l’aspect monétaire. Une des réalités que vit une femme dans sa carrière, c’est le désavantage qu’elle peut avoir lorsqu’elle est enceinte et part en congé de maternité. Ce désavantage se fait également sentir si c’est l’homme qui prend le long congé parental. En fait, un ou l’autre diminue considérablement ses chances d’obtenir une promotion à court terme parce que cette décision implique un départ qui s'étale sur plusieurs semaines ainsi qu'un retour incertain pour l'employeur. Même s’il y a des exceptions, avoir les deux pieds dans les responsabilités familiales après une naissance fait donc en sorte de nuire à l'avancement professionnel de plusieurs femmes et certains hommes.

L’autre chose qui m’a frappée, c’est à quel point le rôle du parent qui travaille et ramène l’argent à la maison est valorisé en comparaison du rôle de la personne qui s'occupe de la maisonnée. Et c’est là que la réflexion sur l’équité versus l’égalité prend tout son sens. C’est souvent parce que la femme s’implique davantage avec les enfants et s’occupe de la maison que l’homme peut accéder à un poste supérieur et avoir une promotion. Ce côté de la médaille est souvent ignoré et, comme je le mentionnais, encore très peu valorisé dans notre société.

Il n’y a rien de tout blanc et tout noir dans cette situation et il y a également des exceptions. Il y a aussi certaines familles où c’est la femme qui travaille alors que l’homme s’implique davantage avec les enfants. Le point que je voulais mentionner ici, c’est que l’équité au sein d’une famille se fait lorsque chacun s’investit pour le bien de celle-ci, même si sa contribution n’est pas égale au niveau monétaire

Bref, être égalitaires, ça voudrait dire que chaque parent effectue son 50% du travail rémunéré, des tâches ménagères et du care alors que si on est équitables, on se sépare les tâches, le care et le travail selon nos préférences et nos opportunités en ne considérant pas seulement l'aspect monétaire, mais aussi le temps impliqué et la charge mentale. On ne fait pas exactement les mêmes choses, mais la séparation est équitable; chacun fait sa juste part.

Préférez-vous diviser les tâches 50/50 ou visez-vous plutôt l’équité?

Plus de contenu