NDLR: Ce texte se veut humoristique. Il ne s'agit pas d'une incitation à consommer de l'alcool pendant l'allaitement ni d'une source d'informations fiables pour le faire. Si vous allaitez et désirez consommer de l'alcool, nous vous invitons à consulter la documentation offerte par une source fiable et reconnue par les professionnels de la santé, comme cet article en ligne de Naître et Grandir. Sachez aussi que pendant la grossesse, les professionnels recommandent de s'abstenir de consommer de l'alcool.

Même si mon but n'est pas d'inciter les mamans à consommer de l'alcool pendant l'allaitement, je sais qu'un petit verre de vin après plusieurs mois d'abstinence totale, ça peut faire plaisir... Alors, voici mes commandements pour réussir son « alcoolaitement »!

1. Le tire-lait tu utiliseras
Manuel pour les plus courageuses! Électrique simple pour celles qui se sont dit qu’un simple devrait suffire, mais qui regrettent leur choix de ne pas avoir mis un peu plus d’argent pour avoir un double, après avoir réalisé que lorsqu’un côté est pompé, ça coule de l’autre... Électrique double pour les plus visionnaires!

2. L'heure de ton verre tu ne choisiras pas
Évidemment, on attend que bébé ait faim pour lui donner un maximum à manger pour juste après pouvoir boire un petit verre en sachant très bien que 30 minutes top chrono pour tard, notre lait ne sera plus blanc comme neige...

3. Le biberon tu donneras
Les 30 minutes sont passées et on ne pourra allaiter le petit bout que dans deux heures minimum!

[Naître et Grandir: « Si vous prévoyez boire plus de 2 verres, il est toutefois préférable d’arrêter l’allaitement au sein en attendant que votre corps ait éliminé l’alcool. Vous pouvez alors tirer votre lait au préalable et l’offrir au biberon. »]

Alors, on espère qu'il a assez mangé, mais comme c'est un petit glouton et qu'on a envie de mettre toutes les chances de notre côté pour qu'il fasse une belle nuit le ventre plein, on sait bien qu'il aura encore faim!

On lui donnera donc un biberon fraîchement tiré du matin, car évidemment, on n'a jamais le temps de faire des réserves même si ça fait partie de nos résolutions du mois. Et si vous êtes de celles qui offrent un biberon fraîchement sorti du congélateur ou du frigo grâce à vos innombrables réserves, bravo à vous, chères mamans, vous avez toute mon admiration.

4. Le désengorgement tu n'oublieras point

Parce que se réveiller en pleine nuit avec un t-shirt trempé, ce n’est pas l’fun! On le vit une fois, mais pas deux. Alors, en plus des commandements précédents, il faut aussi prévoir une partie de la soirée pour faire ce qu'il faut pour éviter l'engorgement fatal.

Bref, je recommande de bien apprécier votre verre pour que ça vaille la peine. Oh et au cas où certaines personnes vous dévisageraient l'air de vous traiter de mauvaise mère quand vous buvez ces quelques gorgées de temps en temps, pourquoi ne pas vous faire un beau t-shirt avec l'inscription « YES, I CAN » spécialement pour l'occasion? Ce n'est qu'une suggestion...

Cheers!

Page d'accueil