Deux semaines avec nos enfants: Source de joie ou de stress?

Crédit photo: Pexels

Ça y est, les écoles et les garderies sont fermées. Pour ces parents qui ne travaillent pas ou qui sont déjà en quarantaine, c’est deux semaines à instaurer une routine, préparer des collations, organiser des jeux avec la bonne volonté de limiter le temps d’écran pour finalement mettre un film en espérant avoir 20 minutes de break. Eh oui, deux semaines avec nos enfants. Mais, ne devrait-on pas s’en réjouir?

Je sais, certains parents doivent continuer à travailler. Pour eux, ce n’est pas une partie de plaisir. C’est un vrai casse-tête de trouver une gardienne ou une garderie qui pourra s’occuper de leur marmaille. Vraiment, je sympathise. D’autres devront faire du télétravail et ça aussi, ce n’est pas une partie de plaisir. Ça peut même être une source de stress. Car on va se le dire, nos enfants ont un radar pour venir nous déranger en plein au moment où, au téléphone avec notre patron, nous tentions de le rassurer convaincre de notre super productivité.

- « Oui boss, j’ai la situation bien en mains.»

- « Maman, mon frère a fait pipi sur mon livre à colorier. »

 

Par contre, ces deux prochaines semaines, des mères et des pères ne travailleront pas et seront à la maison avec leurs enfants (en quarantaine... ou pas). Et je vois défiler sur mon fil d’actualité beaucoup de parents découragés de rester à la maison avec leurs enfants. Presque en mode survie. Et tout à coup, le vin devient une denrée aussi précieuse que le papier de toilette.  Mais pourquoi?

Ne devraient-ils pas être contents de passer du temps de qualité avec leurs enfants? N’est-ce pas le temps de tisser des liens, loin de la fameuse routine métro-boulot-dodo? Qu’est-ce qui peut bien effrayer à ce point un parent de rester avec ses enfants? Pourquoi certaines mères ont-elles besoin de vin pour passer à travers ces deux semaines?

Je n’ai pas la réponse. Je me questionne. Peut-être que c'est moi qui ne voit pas la situation de la bonne façon. J'ai de la chance aussi, parce que pour moi, ces deux semaines avec mes enfants ne sont pas une source de stress, mais plutôt une source de plaisir. Même si je suis en télétravail, j'ai la chance que ça se passe bien avec mes enfants à la maison.

De quoi auront l'air les prochaines semaines chez vous?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES