Arriver à l’heure avec bébé: mythe ou réalité?

Crédit photo: Unsplash

Ma réponse courte: Mythe!

Ma réponse longue:

Avant d'être maman, j’étais (presque) toujours en retard. J’étais en effet bien trop optimiste sur mon heure d’arrivée qui correspondait trop souvent à l’heure où je me trouvais encore chez moi… MEA CULPA!

Mais je croyais m'être soignée en cure intensive lorsque j'habitais en Allemagne. Là-bas, être à l'heure, c'est déjà être en retard! Aussi, aujourd'hui, j'ai l'impression que je pourrais presque courir un marathon après toutes ces fois où j'ai couru derrière les échappements des trop nombreux bus partis avant l'heure pendant mon séjour là-bas.

Mais, à mon plus grand désarroi, mes efforts acharnés d’être (presque) à l’heure sont vains. MEA CULPA – encore!

Depuis que je suis maman, mon heure supposée d’arrivée ne correspond même plus au moment où je m’apprête à partir, ça serait trop beau pour être vrai, mais plutôt au moment où enfin j’ai une fenêtre de 5 minutes devant moi pour m’habiller et - par miracle - me maquiller!

Pourtant, je voulais croire qu'il soit possible de concilier « être à l’heure à un rendez-vous » et « venir avec bébé ». Je me disais que ça ne devait pas être si compliqué, qu'il fallait juste s’y prendre un peu plus d’avance et mettre toutes les chances de son côté pour y arriver.

Mais dans la vraie vie, ça donne plutôt des situations comme la suivante.

Après avoir changé, habillé et nourri ma petite fille, elle est alors prête à être mise dans sa combinaison et sa coquille, jusqu'à ce que... je réalise que je dois la changer à nouveau. Pas le choix si je veux préserver l'intégrité du beau petit pantalon blanc qu'on vient de lui offrir.

Et évidemment, après l’avoir changée de la tête au pied, elle a faim à nouveau et comme je croise les doigts très très très fort pour qu’elle dorme paisiblement pendant mon rendez-vous de 30 minutes TOP CHRONO (avant que ma montée de lait ne fasse effet), pas le choix de lui redonner à manger.

Je regarde alors ma montre pour évaluer les dégâts: code rouge, pas d'autre choix que d’invoquer l’excuse du changement d’heure - même si ce n’est pas dans le bon sens…

Je descends alors le socle de la poussette des deux étages à toute allure, je remonte avec la même allure, je m’agrippe en redescendant l’escalier d’une main, portant la coquille de l’autre, je fais mon entraînement quotidien du combo marche très très rapide et musculature des bras, jambes, épaules en marchant un petit 327m jusqu’à ma Communauto et là, évidemment, j’arrive 1 minute trop tard, ma réservation est échue et la voiture n’est plus disponible.

J’essaie de voir le côté positif des choses; tant mieux, j’avais oublié le sac à langer!

 

Comment gérez-vous l’organisation des sorties avec bébé?

 

Nous sommes conscientes d'être en pleine période de quarantaine et de distanciation sociale. Ce texte est un témoignage qui relate - avec humour - la difficulté d'être à l'heure avec un enfant en temps normal. En ce moment, nous vous recommandons, conformément aux mesures exceptionnelles mises en place pour freiner la progression du COVID-19, de limiter vos déplacements.

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES