Alors qu’on passe présentement beaucoup plus de temps qu’à notre habitude encabanés à la maison, c’est presque surréel de penser que c’est le cas pour le monde entier, ou presque. Et dans la situation actuelle, s’il y a une chose dont on a besoin, c’est de savoir qu’on n’est pas seul.e: pas seul.e à trouver ça stressant, pas seul.e à être un peu démuni.e devant les minis en quête de la prochaine activité pour dépenser leur belle énergie, etc. Et parce qu’on doit limiter nos contacts avec le monde extérieur – du moins en face à face – les réseaux sociaux sont l’endroit idéal où trouver un peu de réconfort.

On vous propose donc 7 parents à suivre sur Instagram qui vivent, eux aussi, la quarantaine du mieux qu’ils le peuvent.

B R O O K & P E O N Y

 
 
 
 
 
View this post on Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Brook 4 ans, vous partage ses meilleures recommandations (approuvées par le gouvernement) en matière d’hygiène pour éviter la propagation du méchant virus.🦠

A post shared by B R O O K & P E O N Y (@brookandpeony) on

 

Léonie Pelletier

 
 
 
 
 
View this post on Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Docu-quarantaine / jour 3: Je serais curieuse de savoir combien de familles québécoises ont écouté La reine des neiges 2 depuis le début de la semaine ? 🤪 En tout cas, journée plus difficile un peu ici… C’est pas super facile pour les enfants de ne pas être dans leur routine habituelle. C’est à la fois doux et rempli d’amour, mais malgré qu’on essaie de respecter l’horaire habituel, c’est plus compliqué pour eux de comprendre. On multiplie les activités à la maison sans écran et nos sorties extérieures pour les occuper et leur faire dépenser de l’énergie le plus possible, on danse beaucoup (leur activité préférée – voir dernière slide on a tellement rit), mais le fait qu’on ne sort pas outre ça, ça crée des petites crises. Essayer de les coucher pour la sieste ça prend 1:30, ils sont moins patients. Ce qui nous rend moins patientes aussi… Ça fait aussi des journées condensées avec le travail qu’on doit rentrer là-dedans. C’est soit le matin quand ils écoutent une émission, pendant la sieste et quand ils dorment le soir. Mais ouf… ça épuise. Jade va nous quitter pour le reste de la semaine pour travailler donc j’appréhende un peu de faire ça toute seule. Mais j’aurai le week-end et la semaine prochaine pour reprendre le dessus. Et vous, comment ça se passe ? ❤️

A post shared by Léonie Pelletier (@leoniepelletier) on

 

Bianca Gervais

 
 
 
 
 
View this post on Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

La demande de Liv, 5 ans. ♥️♥️♥️ direct dans la serrure de nos voisins.

A post shared by Bianca Gervais (@biancagervais) on

 

Lucie-Rose Lévesque

 
 
 
 
 
View this post on Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Restons à la maison! C’est tout… On est tous affectés de près ou de loin par la situation exceptionnelle qu’on vit en ce moment. Mais je pense que notre devoir de citoyen, c’est de rester chez nous pour protéger les plus à risques mais surtout, pour venir à bout de cette foutue pandémie plus rapidement. Oui c’est dur, oui, pour certains ça l’est encore plus et je pense que c’est le temps aussi de faire le bilan de nos privilèges. Avoir un toit, c’est un privilège. Avoir un foyer rempli d’amour, c’est un privilège Avoir la santé (physique et psychologique) c’est un privilège. Être à la maison plutôt qu’à l’hôpital, c’est un grand privilège (une grande pensée aux futures mamans qui sont hospitalisées dans les centres hospitaliés, comme je l’ai été à 29 semaines de grossesse et qui ne peuvent plus recevoir de visiteurs…) Avoir des sous pour acheter à manger à notre famille, et survivre aisément pendant deux semaines malgré les pertes de contrats, c’en est un autre. Perso, mon bilan de privilèges est élevé et la situation m’a fait en prendre encore plus conscience. Jour 5 de notre quarantaine, 6 demain. C’est doux pour nous et c’était le bon choix puisque les jumeaux avaient fait de la fièvre. Prenez soin de vous et comme j’ai lu sur les réseaux sociaux: Changeons le monde en mou!!! Restons chez nous. #restonsàlamaison #stayhome #restonscheznous

A post shared by Lucie-Rose Lévesque 🌿 (@lucierosel) on

 

Mirianne Brûlé

 
 
 
 
 
View this post on Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

C’est à ce regard là que je m’accroche chaque matin pour me lever et sourire. Car comme vous je suis super inquiète et attristée de la situation actuelle. On va fermer notre resto pour une durée indéterminée. Tamarindo va devenir une ville fantôme, les frontières sont fermées aux touristes depuis hier. On reste à la maison et on sort une fois de temps en temps prendre de l’air à une plage déserte pas trop loin. Mes parents espèrent toujours pouvoir prendre leur vol de retour le 24 puisque nous n’avons pas d’autres options. Impossible de rejoindre Air Canada. On se croise les doigts. En attendant on cuisine , on mange, on fait des casses-têtes, des siestes et on se rassure comme on peut avec un petit verre de vino. #onlachepas #quarantine #tamarindo #costarica #family

A post shared by Mirianne Brûlé (@miriannebrule) on

 

Élisabeth Simard

 
 
 
 
 
View this post on Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

DES PETITS DOIGTS FORTS, DES COEURS RÉSILIENTS Petite activité simple et gratuite que les tout-petits adorent en général : des épingles à linge à épingler sur un petit plat de plastique. Ça travail la motricité, la coordination, la concentration, et rend plus fort les petits muscles des doigts pour préparer la tenue d’un crayon. Oscar a trois ans et tient maintenant très bien son crayon, mais il continue à apprécier cette activité régulièrement, qu’il fait depuis qu’il a environ 22 mois. Ça peut être proposé avant ou après, c’est vraiment selon l’enfant et la force de ses doigts. Ça se décline de plein de façon, mais j’aime ben ça garder ça simple. . À part de ça, nos coeurs sont gros et on essaie de cultiver le bonheur dans nos coeurs malgré notre tristesse. Toutes mes pensées vont à ma chère soeur et mon neveu Noah. C’est ce que je trouve le plus difficile dans cet isolement, ne pas pouvoir prendre l’autobus librement pour aller les rejoindre. . On travaille notre résilience et on cultive l’amour. On revient drette dans nos coeurs, tout le temps, c’est la seule chose à faire. Prenez soins de vous, profitez du soleil et de ce ralentissement collectif dans la mesure de votre réalité (suite en commentaire)

A post shared by Elisabeth Simard (@rubancassette) on

 

Étienne Boulay

 
 
 
 
 
View this post on Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Je suis foutu.

A post shared by Etienne Boulay (@etienneboulay22) on

 

Ashley Graham

 
 
 
 
 
View this post on Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

The times we are in feel surreal and have put everything into perspective. I’m using this time to appreciate the family time I get to enjoy with Justin and Issac. But we have to acknowledge that it’s a big adjustment to stay inside all day, so remember to also check in and take care of your mental health. Though the times are tough I choose to hold on to comfort given in the eternal command, “Fear not.” I have faith for the now and faith for the future. As we know faith without the necessary work behind it doesn’t mean much. I believe it’s important for us to remain positive, level-headed, calm, and to continue to support each other. It’s also important to take this seriously; if your job allows, socially distance yourself. Even if you’re young and healthy it’s up to all of us to do our part and protect others, especially the elderly and immunocompromised. I also want to shine a light on those who don’t have the option of staying home from work, those who are missing vital pay checks, and the children who are missing out on free or reduced lunches they depend on at school. Thank you to the healthcare workers who are working tirelessly and risking their own health to protect us all. We’re all in this together, so in the spirit of “love thy neighbor” let’s lead with love and kindness ❤️

A post shared by A S H L E Y G R A H A M (@ashleygraham) on

Qui aimez-vous suivre ces temps-ci sur les réseaux sociaux?

Plus de contenu