J'ai peur que mon ado ne respecte pas le confinement

Crédit photo: jose chomali/Unsplash

Comme énormément de parents, je travaille de la maison depuis le confinement et, ayant un ado à la temps plein, je ne trouve pas ça simple du tout. On le sait à 15 ans, on est un peu (beaucoup?) dans la confrontation avec ses parents et la crise d'adolescence peut durer longtemps. Mais avec la COVID-19, la crise est multipliée par mille.

Mon ado a une blonde depuis trois mois dont il est très amoureux. Au début je trouvait ça vraiment cute et j'étais heureuse pour lui. Mais depuis le confinement, il en veut à la vie de pas pouvoir la voir, ce que je comprends vraiment. J'essaye d'en parler avec lui et de trouver des solutions (via la technologie), mais rien à faire, il est malheureux.

Mais le pire, c'est qu'il nous en veut, à son père et moi, il nous demande sans cesse s'il peut aller voir sa blonde (qui habite à une trentaine de minutes de chez nous) et ne comprend pas pourquoi il ne pourrait pas le faire si tous les deux prennent des précautions. Heureusement, ses artistes et influenceurs préférés tiennent le même discours que nous et poussent les jeunes à rester chez eux, ce qui aide. Mais les demandes reviennent toujours. 

Moi je passe mes journées à me justifier, à expliquer en long en large et en travers pourquoi il ne peut pas faire ça. Je sais qu'à cet âge, la passion est parfois incontrôlable, mais je ne peux pas cautionner un tel acte. J'ai même peur qu'il parte dans la nuit. Je fais des insomnies pour vérifier qu'il n'est pas passé par la fenêtre pour aller rejoindre sa blonde. En journée, il me dit qu'il va faire l'épicerie et revient toujours avec une bonne heure de retard et je me demande toujours s'il n'est pas allé chiller avec elle. J'essaye de ne pas être trop dans le contrôle pour ne pas créer l'effet l'inverse de ce que je veux et qu'il me mente. Je ne peux pas non plus l'enchaîner à son lit. 

J'ai de la peine de le voir vivre tout ça, et en même temps, je sais bien que je ne fais que respecter les règles du confinement pour sa santé et celle de tous. Lui aussi le sais au fond de lui. Mais la situation le rend très irritable toute la journée. Chaque conversation vire en chicane, tout devient un prétexte pour me confronter. Il n'a plus envie de suivre ses cours, et j'ai beaucoup de misère à l'aider avec ma job à temps plein. Je ne reconnais plus mon fils qui était un ado doux, compréhensif, gentil et plein d'énergie. Il passe des heures au téléphone, la chambre fermée et j'ai beaucoup de mal à entrer en contact avec lui. J'ai peur de perdre ma complicité avec lui et qu'il finisse par faire des choses dans mon dos. 

Nous sommes tous stressés à la maison, et les tensions ne font qu'empirer au fur et à mesure du confinement. Je ne sais pas quoi faire pour apaiser mon fils, pour lui parler et retrouver un certain équilibre.

Avez-vous des ados à la maison? Comment dealent-ils avec le confinement? 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES