Ma relation d'amour-haine avec la période des 9-18 mois

Crédit photo: Freestocks - Unsplash

Il y a plusieurs stades de développement dans les livres destinés aux parents: des « tranches d’âge » qui réfèrent à un contexte ou des comportements de l’enfant.  Il y en a plein, officielles ou non: le « bébé naissant », « le terrible two », « le f****** four. »  On les connaît, on s’y prépare.  On les apprécie ou on les vit intensément selon notre personnalité comme parent.

 

Personnellement, après trois enfants, je peux affirmer sans aucun doute vivre une relation d'amour-haine avec la période des 9-18 mois, bien que je doute que ce soit une catégorie qui existe en soi. 

 

Vous savez…  Les 9-18 mois. Ce moment où les enfants deviennent de plus en plus moteurs et se déplacent avec un mouvement mi-fesses, mi quatre-pattes, mi-debout.  Un: « Regarde-moi!  Je vais bientôt marcher…  Je vais vite, je veux tout, je crie et je n’ai aucune conscience du danger. » Je pourrais définir cette période par une question assez simple mais récurrente: « Elle est où Simone? »

Crédit: Maude Chevanelle

 

Simone, c’est ma 11 mois bientôt 12.  Si elle n’est pas accrochée à ma jambe ou affairée à pincer mon derrière de bras avec ses ongles affûtés, elle est partie à la recherche de toutes les aventures les plus dangereuses qui soient.  Elle va le trouver: LE petit morceau dangereux, caché, loin… Loin derrière.  Et elle compte bien le manger. 

« Elle est où, Simone? »

Simone fouille dans la nourriture du chat, renverse son eau.

Simone, debout près de la chaise haute, mange les restants de nourriture cachés et séchés.

Simone met ses mains dans la toilette, dans le calorifère ou gratte les protège-prises.

Simone gruge les boîtes de déménagement, les livres cartonnés ou le roman de l’école.

Simone détruit les casse-tête, arrache les dessins, étale les crayons, vide les bacs, les sacs, les plantes. 

Simone a chiffonné la carte de la fête des Mères.

Simone A PEUT-ÊTRE QUELQUE CHOSE DANS SA BOUCHE.

Simone crie et pousse pour qu’on la pose, se lance par terre.

Simone crie et se lève à nos mollets pour qu’on la prenne.

Simone n’aime aucune position.

Simone refuse l’exerciseur si contraignant.

Simone trouve très drôle qu’on dise non.

 

Croyez-moi, la période des 9-18 mois ne s’améliore pas plus la quantité d’enfants augmente…  Ici, avec trois, impossible d’avoir un environnement 100% baby-friendly, surtout depuis l’arrêt de l’école.  D’accord, pas de choc électrique en vue, mais il reste toujours un petit pompon, un lego, un crayon, du carton, un soulier, une roche souvenir…  À chaque seconde, à chaque conversation étonnement complète, il faut vérifier: « elle est où, Simone? ».

 

Mais bon, dans amour-haine il y a amour aussi.  Je sais que c’est aussi la période des premiers « maman » et « papa », des becs baveux, des colles qui s’endorment sur notre épaule et des premiers fous rires.  Les changements et les apprentissages immenses entre 9 et 18 mois m’impressionnent chaque fois.  C’est, dans mon cas, une dernière année de cododo avec un bébé qui devient enfant.  C’est aussi, la dernière fois que je vivrai cette étape et, malgré l’énergie que cela demande, j’essaierai d’en profiter.

 

Comment vivez-vous la période du 9-18 mois?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES