Des internautes s'en prennent à Bianca Gervais pour une photo avec sa fille

Crédit photo: Paméla Lajeunesse pour HollywoodPQ : Elle Québec via Instagram

Lorsqu'on est une maman, on a presque l'habitude de recevoir des conseils et commentaires non sollicités de la part d'inconnus (ou presque). Et c'est aussi le cas pour les personnalités publiques; le fait qu'elles partagent des bribes de leur quotidien sur les réseaux sociaux semble vouloir dire, dans l'esprit de certains, que tout le monde devrait pouvoir donner son opinion sur les moindres faits et gestes de ces personnes qui ne sont pourtant, outre leur travail, pas différentes de vous et moi. Dernière victime en liste: Bianca Gervais, qui est victime de diverses formes de shaming sur la toile, notamment après la publication d'une photo tirée d'un photoshoot avec Elle Québec.

 

Sur la photo en question, on voit Bianca Gervais en compagnie de sa petite fille Liv, qu'elle tient dans ses bras. Si vous nous demandez notre avis, nous vous dirons que la photo en question est magnifique et qu'elle émane la douceur, l'amour maternel et la simplicité. Aux yeux de certains internautes, toutefois, cette même image serait tout simplement inacceptable. Pourquoi? Parce que Bianca Gervais y est en culotte et qu'on voit une partie de sa fesse gauche. 

 

Les réactions sur Instagram étaient si intenses que Bianca a fait un statut Facebook pour les dénoncer.

Est-ce que les internautes qui s'en prennent ainsi à Bianca passent habituellement leur journée à lancer leur haine dans les commentaires sous toutes les publications du Sports Illustrated Swimsuit? Ou est-ce que la fesse en question les dérange parce que Bianca est une maman et que « les mamans ne montrent pas leurs fesses » ? Est-ce qu'ils croient que les fesses disparaissent avec la maternité? Peut-être que ces personnes prennent tout simplement plaisir à shamer les femmes qui s'affichent publiquement, pour une raison ou une autre, pour leur simple divertissement?

 

Dans le cas de Bianca, elle a présentement droit à du slut shaming (se faire traiter de « charrue » pour un quart d'une fesse, il faut le faire!) ainsi qu'à du body shaming (elle serait apparemment trop maigre au goût de certains). Est-ce que quelqu'un pourrait dire à ces personnes que le corps des autres ne leur appartient pas? En attendant que le message passe, les commentaires haineux ont heureusement été effacés sous la publication en question et on n'y retrouve maintenant que des commentaires de soutien et de l'amour. 

 

La section des commentaires est donc redevenue ce qu'elle aurait dû être dès le début. Espérons que certaines personnes apprendront à se tourner les pouces 7 fois avant de taper leur haine sur leur clavier.

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES