OMG! J’ai acheté deux costumes. Habitée par la frénésie du déguisement, je me suis permis cette folie automnale, sur fond encore estival. Pure influence commerciale!

Déjà septembre. Bientôt octobre. Force est de le constater; l’Halloween arrive à grands pas... ou n’arrivera pas Optimisme naïf? J’ai toujours aimé cette fête. On y côtoie les amis, plutôt que la famille. On visite les voisins, plutôt que les cousins. On se sent marginal, les dents peinturées de sucre raffiné. On court les rues, plutôt que de rester sagement assis à table, à faire un énième chinchin poli. Au diable la jolie tenue; on se diabolise ou on se pare d’accoutrements saugrenus. Il y a légèreté et créativité dans cette fête atypique où la peur et le plaisir se côtoient étroitement, volontairement, sur fond de noirceur. J’aime à penser que l’Halloween annonce l’arrivée des soupes chaudes de novembre, des premiers flocons de décembre.

Enfin, bref, quand j’ai vu l’opportunité, au magasin, de vêtir ma pouliche en mini coccinelle, pour sa toute première Halloween, je ne me suis pas posé 1000 questions. Hop! Dans le panier!

Mais me voilà revenue à la maison, saisie par la rationalité. L’émotion a fait place aux interrogations. Je me prépare à l’évidence; la Covid aura-t-elle aussi raison de cette célébration? Après un report pour cause de pluie, en 2019, y aura-t-il carrément annulation, en 2020?

Je reluque ma facture. Je la triture. Je n’arrive pas à retourner lesdits achats; preuves matérielles de mon espoir, de mon souhait de normalité, de mon rêve de fête concrétisée.

Bientôt se dessineront les courbes d’une vague nouvelle, cruelle, d’une régression virale ou encore d’une normalisation graduelle. Nul ne sait. Mais il y a lieu de projeter positivement une fête bien organisée. Il y a matière à cogiter sur une nouvelle façon de souligner l’Halloween.

Bientôt, des instances gouvernementales se prononceront à l’endroit des festivités automnales. Et si nous proposions d’emblée une nouvelle façon de procéder? Ensemble, nous pourrions suggérer un modèle de fête renouvelé, en règle avec les normes Covid, pour ne pas encore affecter la banque de souvenirs de nos tout-petits?

On s’arme d’imagination et on réinvente cette fête pour le bien de nos mignons. Qu’en dites-vous ?

Partagez-nous vos idées!

Au moment de publier ces lignes, le gouvernement du Québec se disait « préoccupé » par les célébrations d'Halloween, mais n'avait pas encore émis de recommandations claires concernant le déroulement de cette fête dans le contexte de la pandémie de Covid-19.

Plus de contenu