Je m’étais promis, durant l’été, de faire de belles sorties avec mes filles. Profiter de leurs regards remplis d’étincelles que je n’avais pas assez admirés jusqu’à maintenant. J’ai rencontré quelqu’un qui a un fils. Il aime les sorties en famille, il a bon cœur, donc je me suis dit que son fils et lui pourraient nous faire de bons compagnons.

Nous sommes allés dans le Vieux-Port de Montréal ce week-end. L’activité comme telle était super! De la barbe à papa, des jeux gonflables, une belle promenade et pour finir la journée, un tour dans la lumineuse Grande Roue. Ça a l’air parfait, non? Non, ça ne l’était pas. Je n’ai jamais fait autant de discipline de ma vie, et en vain! Je n’ai jamais réussi à leur calmer les gros nerfs.  

Dès le moment où le petit gars s’est assis dans l’auto entre ma 4 ans et ma 2 ans, l’excitation était palpable. On arrive à destination et c’est un départ! Ça part en courant, cette affaire-là sur 2 pattes! Suivi de ma grande qui est prête à tout pour que le grand garçon lui donne de l'attention. Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai perdu le petit de vu dans la journée!

Crédit:Crédit Giphy.com

Les enfants ont enfilé les mauvaises idées les unes après les autres. Courir dans tous les sens, ne s’arrêtant que pour se pendre après une clôture de sécurité quelconque ou un rack à bicycle (pas Covid-proof pentoute). Ils étaient intenables sur les chevaux du carrousel, jouant aux cowboys debout sur les selles. Ils étaient intenables au restaurant, incapables de poser leurs fesses sur leur chaise. L’enfer!

Je n’avais pas prévu le coup. Normalement, mes filles sont plutôt du genre calmes et intéressées par tout et par rien. Elles sont plutôt curieuses et attentives. Ce n’est pas pour me vanter, mais nos enfants sont très bien élevés. Mais là, avec la présence d’un nouvel ami, je crois que tout le monde a dérapé. Le papa était dépassé par le comportement inhabituel de son fils, en plus de passer de la gestion de 1 à 3 enfants en bas de 6 ans. Aïe!

Alors, j’ai manqué les mille et une questions de mes enfants sur les détails qu’elles auraient habituellement remarqués. J’ai manqué le shopping dans les petites boutiques que nous aurions eu du plaisir à faire entre filles. J’ai aussi manqué les yeux lumineux de ma plus jeune dans son premier manège parce que j’étais occupée à gérer le cowboy. J’ai manqué de patience dans la grande roue ce qui fait que la vue en était de beaucoup moins belle. J’ai tout de même réussi à dévorer à toute vitesse ma délicieuse et unique queue de castors de l’été.

Les seuls moments paisibles que j’ai eus avec chacune de mes filles, ce sont les moments où nous sommes allées aux toilettes. Meilleure chance la prochaine fois! Si prochaine fois il y a…

Vous avez une histoire à partager? Écrivez-nous au info@tplmag.com

Plus de contenu