Les enfants sont retournés sur les bancs de l’école depuis quelques semaines, moi j’ai repris le chemin du travail et la petite dernière est à temps plein à la garderie.

Si le premier jour a été émotionnellement intense, pour moi pas pour eux (bah oui, je pleurais dans mon auto après les avoir déposés alors que je ne les supportais plus à la maison... ou presque), il va de soi que la reprise scolaire, le retour à la routine et un semblant/ début de retour à la normale font le plus grand bien à tout le monde chez nous. Les soirées sont courtes parce qu’ils sont complètement K.O., on sent quand même que ça leur demande une réadaptation, que ça faisait longtemps! 

À part mon plus vieux qui s’est plaint de devoir se faire désinfecter les mains trop souvent, je n’ai rien entendu de négatif de leur part sur le retour à l’école. Aussi, je n’engage pas de conversation sur le sujet des mesures sanitaires à l’école avec eux parce qu’on n'a pas le choix que de faire avec et qu’on a envie de passer un peu à autre chose. Je ne sais pas trop si c’est de la résilience ou simplement qu’ils s’adaptent plus aisément que nous, qu’ils gardent en tête l’essentiel (« On est à l’école avec nos amis youpi! »). Et ça donne une pause bien méritée à ma maman fatiguée.

De mon côté, je suis positive aussi; j’aurais bien aimé qu’ils aient une place dans l’autobus, mais finalement, je trouve ça cool de les déposer le matin. Ça nous fait une nouvelle petite routine. 

En tout cas ici, la reprise de l'école façon COVID a l’air okay; c’est moins stressant que ce que je ne m’étais imaginé (ça va sans dire qu’il ne faudrait pas qu’un cas soit déclaré dans l’école pour affoler tout le monde). Les enfants sont contents et même s'ils doivent vivre plus de stress qu’à l’habitude à l’école, ils ont l’air de ne pas le subir. 

Je sais aussi, pour avoir des enseignants dans mon entourage, que la reprise n’est pas évidente pour eux et qu’il y a beaucoup de pression autour du respect des mesures sanitaires. Alors, merci aux enseignants de vous plier à tout ça pour continuer de vous occuper de nos petits amours et j’espère que tout ceci va s’assouplir dans l’année pour que l’on récupère un peu de la vie d’avant.

Et chez vous, la rentrée, c’était comment?

Plus de contenu