Cette semaine, des ados québécois ont décidé de poser un geste hautement symbolique : porter la jupe à l’école afin de protester contre le traitement sexiste du code vestimentaire scolaire. C’est via une publication sur Instagram que Tom Ducret-Hillman a été le premier à porter la jupe avec un autre ami et il a accompagné sa publication d’un message inspirant.

 

View this post on Instagram

En jupe, en cours, avec un système ✨FUCKED✨ en sale.🙈😙😃💞😻 Le code vestimentaire c'est la chose la moins sensée que j'aies jamais vu pour vrai faudrait changer s'taffaire la. C'est en faisant des p'tites affaires comme ca qu'on va arriver a changer le système faque toutes les personnes qui l'ont pas fait qu'est-ce que vous attendez? S'pa parce qu'un gars porte une jupe que "oMg cESt fuCkIng gaY". Betch clothes has no gender change your mentality. En plus l'affaire de on voit la peau s'quoi le but genre ça vous excite madame/monsieur la/le prof? Just close your mouth thank you xx.TOUT LE MONDE PEUT S'HABILLER COMME ILS LE VEULENT PERIODT. fhank you :3 #doakickflip @berrics

A post shared by 🙊Tom Ducret-Hillman🙈 (@hd.mot) on

« En jupe, en cours, avec un système F*CKED en sale.
Le code vestimentaire, c'est la chose la moins sensée que j'ai jamais vue. Pour vrai faudrait changer c’t’affaire là. C'est en faisant des p'tites affaires comme ça qu'on va arriver à changer le système, faque toutes les personnes qui l'ont pas fait qu'est-ce que vous attendez? C'pas parce qu'un gars porte une jupe que "oMg cESt f*CkIng gaY".

B*tch clothes has no gender, change your mentality.En plus l'affaire de « on voit la peau » c'quoi le but? Genre ça vous excite madame/monsieur la/le prof?

Just close your mouth thank you xx.

TOUT LE MONDE PEUT S'HABILLER COMME ILS LE VEULENT PERIODT.
Thank you.
 »

*la publication originale a été légèrement corrigée dans notre transcription.

Son appel n’a pas été long à être entendu, car Guillaume Dery et ses amis ont eux aussi porté la jupe à l’école en guise de protestation contre les inégalités dans le code vestimentaire scolaire et dans la société en général. La publication a été aimée par plus de 53 000 personnes! 

 

De son côté, Guillaume Dery lance le message suivant :

« La société́ traite les femmes comme si elles étaient responsables des actions que les autres portent sur elles alors que la réalité́ est bien différente. Ce n’est pas la longueur de leur jupe qui devrait décider de si les garçons sont aptes à écouter en classe. Ce n’est pas parce qu’une fille porte des shorts courts que les hommes ont le droit de lui parler mal dans la rue. La responsabilité́ de ces actes appartient à ceux qui ont posé́ le geste et non à ceux qui l’ont subi. »

OUI! On ne peut qu’être très fières de ces jeunes hommes et du message d’acceptation, de tolérance et de diversité qu’ils lancent. Et disons que leur message vient à point dans un système scolaire qui stigmatise encore beaucoup les jeunes filles pour ce qu’elles portent ou les ados qui souhaitent sortir un peu des normes hétéronormatives. On se rappelle l’incident qui est arrivé l’an dernier à l’école secondaire Robert-Gravel, alors qu’un jeune avait été suspendu entre autres à cause de son maquillage artistique.

Les jeunes de la génération Z sont inspirants à voir aller! Contrairement à ce que certains peuvent penser, ces jeunes sont bourrés de talent (et pas que pour faire des chorégraphies sur TikTok!), ils se préoccupent d’enjeux importants et en parlent de manière active sur leurs différents réseaux. Nous sommes fières de les voir aller et on les encourage à continuer de se battre pour un monde plus juste!

Plus de contenu