La pandémie nous fait réaliser à quel point des choses prises pour acquises et semblant si anodines peuvent soudainement nous être enlevées. Nos grands rêves et nos grandes ambitions se sont, pour certain.e.s, transformés en rêves si simples. 

Pour ma part, je rêve de prendre un café avec ma mère, dans le confort de la maison familiale, aussi longtemps qu'on en a envie, sans distance (et un immense câlin). Je rêve aussi de serrer ma filleule, qui est à 500 km d'ici, dans mes bras. Je rêve de chaleur humaine.

J'ai demandé aux Moms (et Dad) du blogue ce qu'elles feraient une fois la pandémie derrière nous, ou à tout le moins, lorsqu'elle sera presque terminée. Voici le top 5 des réponses que j'ai reçues quant aux petites envies normalement si faciles à combler, mais si difficiles en ce moment.

[Crédit : Giphy]

  1. Faire un câlin à une autre personne qu'un membre de son foyer - et laisser les enfants faire des câlins aux autres aussi.
  2. Faire un repas entre adultes : bruncher avec sa meilleure amie, souper avec les voisins, partager un dessert au restaurant avec une amie, prendre un verre en famille élargie.
  3. Permettre aux enfants d'aller passer du temps chez leurs grands-parents, un soir, une nuit, une semaine en vacances, pour réchauffer leur coeur.
  4. Aller voir des spectacles ou participer à des activités... en vrai!
  5. Voyager, à 200 km ou à 2000 km, sans tracas.

Et vous, à quoi vous accrochez-vous pendant cette période un peu plus difficile? Quel doux souvenir vous enrobe d'amour et vous motive à continuer vos efforts pour contrer la pandémie? 

[Crédit : Giphy]

Plus de contenu