Ça y est, après plusieurs moments de réflexion, vous vous sentez prêt.e à adopter un animal! Les enfants sont contents et tout le monde a hâte. Avant de vous lancer, quelques petites choses sont importantes à savoir, comme le matériel requis et où adopter l’animal.

Avoir un animal, c’est une grande source de bonheur, mais c’est aussi de l’investissement en temps et en argent. C’est pourquoi il est important de prendre conscience de certains éléments avant de se lancer.

Ci-dessous, nous vous partageons dix choses importantes à savoir avant d’adopter un animal.

L’animal vit longtemps

Crédit: Alec Favale/Unsplash

Un chien peut vivre environ une quinzaine d’années, un chat, une vingtaine et une tortue, jusqu’à quarante ans! Adopter un animal, c’est s’engager sur le long terme. Avant d’accueillir un être vivant chez vous, essayez de vous projeter dans 10, 15, 20 ans avec l’animal et voir si c’est réaliste pour vous de l’adopter.

Ça implique beaucoup de coûts

Crédit: Angel Luciano/Unsplash

Eh oui, avoir un animal implique de dépenser de l’argent. Une adoption responsable comprend le fait de faire stériliser l’animal, de lui offrir de la nourriture de qualité et des accessoires favorisant son bien-être. Avant d’adopter, il faut donc se demander si c’est réaliste financièrement de le faire. Un truc : pensez à faire assurer votre animal. Cela permettra d’éviter le plus possible des situations où vous devez choisir entre euthanasier votre animal ou vous endetter pour payer une opération qui lui sauverait la vie.

Certains animaux doivent être dressés

Crédit: Anna Dudkova/Unsplash

Ce n’est pas le cas de tous les animaux, mais certains, comme les chiens, doivent être dressés afin d’apprendre minimalement la propreté. Cela vous demandera du temps, de l’énergie et parfois des sous, si vous faites affaire avec une école de dressage.

Il faut investir de votre temps

Crédit: Chewy/Unsplash

Avoir un animal, ce n’est pas juste profiter de la zoothérapie qu’il apporte en le caressant et ça finit là… Il faut prendre soin de votre ami à 4 pattes chaque jour en le sortant, pour un chien par exemple, ou en jouant avec lui dans le cas d’un chat.

Certains animaux doivent être toilettés

Crédit: Eric Han/Unsplash

Voici un autre aspect (et un autre frais!) à considérer. Les chiens doivent être toilettés, car ils ne sont pas capables de se laver de manière autonome. Vous aurez aussi à leur faire des shampoings une fois de temps en temps. Les chats se nettoient eux-mêmes, mais vous devez tout de même les brosser au moins une fois par semaine pour les aider à enlever les poils morts.

Un animal, ça peut faire des dégâts

Crédit: Gavin Allanwood/Unsplash

Même le chien le mieux entraîné peut faire des dégâts une fois de temps en temps. C’est la même chose pour les chats, les lapins, les furets, etc. Il faut avoir conscience de cette possibilité et ne pas s’énerver contre l’animal si un accident arrive. Votre chat ne choisit pas sciemment de vomir une boule de poils, alors le chicaner ne sert à rien.

Comprendre que votre routine va être changée

Crédit: Kote Puerto/Unsplash

Si vous aimez partir en voyage pendant de longues périodes, il faudra dorénavant vous organiser pour trouver quelqu’un qui pourra prendre soin de votre animal pendant votre absence. Dans un même ordre d’idées, si vous avez l’habitude d’organiser des sorties improvisées après le travail, il faut garder en tête qu’un animal vous attend à la maison pour manger, faire ses besoins, etc.

Adopter plutôt qu’acheter

Crédit: Pauline Loroy/Unsplash

On ne le répétera jamais assez : adoptez plutôt qu’achetez !!! Les refuges débordent d’animaux en tous genres qui attendent juste de se faire donner une chance d’avoir une famille pour la vie. En plus, cela vous coûtera pas mal moins cher que d’acheter un animal dans une animalerie ou auprès d’un éleveur.

Les animaux sont vulnérables

Crédit: Sarah Brown/Unsplash

Quand vous accueillez un animal chez vous, il est important de vous assurer de rendre votre espace de vie le plus sécuritaire possible. Il faudra, par exemple, mettre les plantes toxiques hors de portée de l’animal, faire attention à la nourriture qui tombe à terre, etc.

Trouver un vétérinaire

Crédit: Sgalagaev/Unsplash

Si vous adoptez un chat ou un chien, trouver un vétérinaire ne sera pas bien difficile. Par contre, si vous souhaitez faire l’adoption d’un lapin, d’une tortue, d’un furet ou d’un reptile, il est pertinent de se renseigner auprès des vétérinaires de votre quartier afin de savoir s’ils peuvent assurer les soins pour ce type d’animal plus « exotique ».

Page d'accueil