Valérie Roberts est connue pour dire les vraies choses, et c'est pour ça qu'on l'aime. Elle s'est récemment confiée à Marie-Claude Barrette dans le cadre de l'émission Marie-Claude, au sujet de l'anxiété qu'elle vit depuis son accouchement.

L'animatrice a déjà parlé à coeur ouvert de sa situation parentale dans son livre La blonde de papa. Depuis, elle est nouvellement maman elle-même. La chroniqueuse culturelle a avoué qu'à l'accouchement, elle ne s'est jamais laissé le temps de développer un lien maternel avec sa fille Lucie à cause de toutes les craintes que son anxiété lui causait.

Elle mentionne : « Moi, quand elle est née ma fille, j’avais une anxiété tellement grande que j’étais persuadée qu’elle allait mourir à chaque respiration qu’elle prenait. Je ne pouvais pas me laisser tomber en amour avec elle parce que j’avais tellement peur que la vie me l’enlève, que je faisais seulement de l’anxiété. Je ne comprenais pas c’était quoi... J’étais complètement déboussolée. Je ne comprenais pas pourquoi personne ne m’avait dit que c’était violent à ce point-là avoir un enfant ».

Rappelons que, lors d'une entrevue à Sucré Salé cet été, Valérie Roberts a partagé : « Je me trouve très choyée d'être enceinte, et ça, c'est important de le dire. Après ça, être enceinte, je ne trippe pas tant sur le concept. Je trouve que c'est très contraignant [...] Je suis à la fin de ma grossesse, je suis à huit mois et demi, et mon corps est comme “OK, ça suffit!" »

Il n'y a pas de recette gagnante ou de manuel d'instruction qui vient avec un nouveau-né et c'est exactement ce que partage l'animatrice dans son entrevue avec Marie-Claude Barrette.