Comment avez-vous réussi à établir les règles de sécurité vis-à-vis des inconnus et vous assurer que vos enfants comprenaient bien?

Le 31 juillet dernier marquait le terrible 15e anniversaire de la disparition de Cédrika Provencher. Je ne pense pas me tromper en disant que la possibilité de ce genre d’évènement tragique a de quoi empêcher plus d’un parent de dormir. Depuis qu’elle est toute petite, mon conjoint et moi nous nous efforçons de faire comprendre à notre fille de 4 ans l’importance de ne pas s’adresser aux étrangers. Toutefois, un incident survenu cette fin de semaine me porte à croire qu’on a encore beaucoup de travail à faire pour qu’elle en comprenne bien le concept.

J’attendais avec elle à la pharmacie et il y avait beaucoup d’attente. J’étais assise sur une chaise et ma fille était sur mes genoux. Une dame s’est assise à côté de nous et lui a fait un clin d’œil. Ma fille lui a répondu avec un clin d’oeil. La dame a ri, elle la trouvait mignonne. Quand elle a quitté, j’ai dit doucement à ma fille qu’on ne connait pas la madame, donc on ne lui parle pas. 

Quelques minutes plus tard, un vieil homme passe devant nous et ma fille lui fait un clin d’œil. D’emblée, il me dit: «Oh! Elle fait sa petite aguicheuse!». AGUICHEUSE. Elle a 4 ans! Devant un aussi mauvais choix de mots, le cœur me lève. J’ai figé, je n’ai pas été capable de répondre à l’homme que c’est quelque chose qui ne se dit pas, particulièrement à un enfant de 4 ans. J’explique en parlant assez fort pour me faire entendre des autres personnes assises près de nous, dont le vieil homme, que nous ne connaissons pas cet homme, que c’est un étranger, qu’on ne lui parle pas et qu’on ne fait surtout pas de clin d’œil à un étranger. 

J’ai l’impression de me répéter constamment et que le concept de stranger danger lui demeure complètement étranger. À chaque année scolaire c’est le retour sur les réseaux sociaux de témoignages d’incidents lors desquels des enfants se sont faire suivre, se font demander d’embarquer dans une voiture ou offrir des bonbons par des individus qu’ils ne connaissaient pas. De voir comment mon enfant réagit en présence d’étrangers me fout la chienne.

En toute honnêteté, j’écris ce texte en espérant que les discussions s’ouvrent en commentaire et que je puisse aller puiser un peu dans vos conseils et ressources. Je ne sais plus comment aborder la chose avec elle pour qu’elle en comprenne bien l’importance. 

Avez-vous un enfant qui n’est pas assez méfiant des étrangers?

Comment avez-vous réussi à établir les règles de sécurité vis-à-vis des inconnus et vous assurer qu’ils comprenaient bien?

Page d'accueil