Les écoles alternatives, c'est quoi?

Crédit photo: Kate Parker Les écoles alternatives, c'est quoi?

Dernièrement, j’ai lu une conversation sur les pédagogies alternatives sur le groupe secret de TPL Moms. Oui oui, j’ai lu tout le thread sans commenter. Stalker much. Il y a des professionnel-les de l’éducation dans le groupe, mais aussi des mamans qui envoient leurs enfants dans une école alternative ou qui ont elles-mêmes fréquenté ce type d’établissement. Comme je souhaite enseigner et envoyer mes enfants dans une école alternative éventuellement, je prête toujours une oreille attentive quand ce sujet est abordé.

Je me suis dit que ce serait intéressant de faire un genre de bilan des différentes pédagogies alternatives qu'on retrouve au Québec avec des liens vers les écoles déjà existantes, oui, mais aussi avec des projets en devenir, parce que j'ai remarqué qu'il y en a plusieurs ces derniers temps. Gawd que je n’avais pas réalisé l’ampleur de la tâche que je m’étais donnée!

Ce que j'ai réalisé, c'est que école alternative est un terme général et que les écoles n'adhèrent pas nécessairement à une seule pédagogie. Impossible, donc, de les classer par type, mais je crois que le fait de démêler les différentes visions éducatives est un premier pas quand on s'intéresse à ce sujet. Aussi, je ne suis pas une spécialiste et je ne connais que quelques nouveaux projets alors ne vous gênez pas pour me corriger/ajouter des liens vers d’autres projets ou écoles qui m’auraient échappés.

Les gens pensent souvent qu’école alternative veut dire enfants laissés à eux-mêmes, mais je crois que c'est une mauvaise interprétation. Le truc, c’est que l’accent est mis sur l’autonomie de l’apprenant, mais il faut qu’il soit bien entouré pour que ça marche vraiment, comme dans tous les apprentissages.

Le seul meilleur exemple qui me vient en tête en ce moment, c’est l’entraînement à la propreté. Mon fils est en train de développer son autonomie pour aller à la toilette (depuis forever un bon 6 mois), mais c’est hyper important qu’on lui demande régulièrement s’il a besoin d’y aller et qu’on ne le laisse pas faire tout seul, parce qu’il y a de bonnes chances qu’il le fasse tout croche. Littéralement. Donc, bref, non les écoles alternatives ne sont pas des lieux de déchéance sans supervision ni structure, mais si vous avez envie d’y envoyer vos enfants, sachez que vous devrez vous impliquer et avoir une bonne communication avec l’enseignant. 

          

Comme dans tout apprentissage, il faut backer notre progéniture si on veut que l'école alternative soit un succès.
Crédit : Côté Familles
  • Même si elle est considérée comme alternative, la pédagogie ouverte ou pédagogie de projet est de plus en plus présente dans les écoles régulières. Dans les faits, il s’agit de l’apprentissage par projets, une méthode très utilisée dans les écoles québécoises, surtout depuis la dernière réforme (il y a 10 ans).

    Le groupe-classe, guidé par l’enseignant, gère son propre projet qu’il mène à terme en passant par toutes les étapes (par exemple, lors de la mise sur pied d’une pièce de théâtre). Les élèves peuvent s’impliquer dans une variété de tâches, ce qui leur permet de développer leurs intérêts et leurs aptitudes de façon concrète. Il y a ce film vraiment intéressant qui sort cette année dans lequel on affirme qu'on devrait réviser complètement le système d'enseignement tel qu'il est actuellement, et faire plus appel à la pédagogie par projet entre autres. 
     

  • Vous avez peut-être déjà entendu parler des écoles Montessori. Plusieurs garderies au Québec mettent en pratique cette pédagogie. Cette approche vise à respecter les enfants dans leur individualité en leur offrant un suivi complet et personnalisé. On mise beaucoup sur l’autonomie des enfants, et ce, dès le plus jeune âge. Les classes sont réparties en fonction de différentes périodes de développement, ce qui permet aux enfants d’âges différents de cohabiter.
 

Crédit : Lindsay Palmer
  • La pédagogie Freinet, plus populaire en France, favorise elle aussi l’épanouissement de l’individu, mais cette fois à l’aide de l’expérimentation par essai et erreur. L’enfant apprend donc à se responsabiliser et à s’autoévaluer sans se comparer et sans avoir recours à l’enseignant, qui devient plutôt un accompagnateur qu’un éducateur. Pour plus d’infos, visitez leur site.
     
  • Celle qui est probablement la plus marginale au Québec en ce moment, mais qui est très courante en Europe, c’est la pédagogie Waldorf. Dans les écoles Waldorf, on prône la singularité de chaque enfant, sa capacité de déployer et de mettre en valeur ses capacités et ses potentialités, ainsi qu’une approche plus artistique, voire organique, de l’éducation. On vise à former des individus libres en respectant le développement de chacun.

Crédit : ersm.org
 
Pour consulter la liste des écoles alternatives au Québec.

Et pour les écoles à pédagogie Waldorf (qui ne font pas partie des C.S.): École L’Eau-ViveÉcole des Enfants de la Terre et École Rudolf-Steiner de Montréal.

Pour les projets d'écoles en devenir, j'en ai relevé seulement deux (!) mais je suis certaine qu'il en existe d'autres : École Alter Égaux dans Mercier (vous pouvez signer leur sondage d'appui) et École des Possibles dans le Mile-End.

Connaissez-vous d'autres projets d'écoles alternatives?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES