J'ai longtemps souhaité, quand il était bébé, que Victor entretienne une conversation avec moi. Qu'il m'explique ce dont il a besoin. Il aura deux ans à la fin du mois d'août et... je suis exténué. 

Sérieusement. Son développement langagier est excellent, je crois. Shame on me, des fois, je lui demande d'arrêter un peu de parler. Pas que je n'aime pas entendre sa petite voix de chaton. NON! Seulement, avoir un petit perroquet de deux ans qui répète tout ce qu'il entend, nomme tout ce qu'il voit ou qu'il fait, ça tire du jus. 


Crédit : Reactiongif

« Papa, moi fait ça. Je bois de l'eau. Je monte sur la chaise. Je reste assis. » et ça continue.

Je n'ai pas encore trouvé le bouton mute

Les gens qui ne connaissent pas Victor pensent qu'il ne parle pas encore vraiment. Il est observateur, prend le temps d'être à l'aise. Mais quand il est confortable...

Il parle. Sans. Arrêt. Genre comme l'enseignante dans Charlie Brown. Presque pareil comme ça.

Et je me confesse. Je chiale b'en là. Mais je serais sûrement le premier à chialer ou à m'inquiéter que mon loup ne parle pas assez ou pas.

Je suis un parent qui n'est jamais content. Mon enfant parle bien, et sans arrêt. Je voudrais qu'il sache s'arrêter. Moi garçon est tranquille et ne court pas partout comme le font certains enfants. Je voudrais qu'il soit hyper moteur et extra téméraire. Mon enfant n'est pas un dormeur tard le matin, mais il se couche tôt et dort bien. Des fois j'aimerais qu'il se lève ultra tard, question de me laisser quelques grâces matinées. 

L'éternelle insatisfaction d'un parent. 

Aussi, on nous dit souvent « Finalement, il parle beaucoup pour un garçon, hein? ». Ça veut dire quoi ça? Que parce que c'est un garçon il devrait dire « Pow Pow! » plutôt que « Papa, j'ai besoin d'aide. »


Crédit : Reactiongif
 

À bien y penser, ce n'est pas une si mauvaise nouvelle que mon enfant parle sans arrêt. J'ai simplement hâte qu'il comprenne les règles du jeu « Le roi du silence ».

Y'a-t-il des caractéristiques de votre enfant qui vous épuisent? De quoi êtes-vous reconnaissants?

Page d'accueil