Dernièrement, je passe beaucoup de temps avec mon amoureux. Je passe donc aussi pas mal de temps avec ses enfants. J'ai ma fille à temps complet, lui a ses enfants un week-end sur deux.
On passe tous nos week-ends avec enfants les 5 ensemble.

Je suis donc devenue belle-mère. Je déteste ce terme, parce qu'il est intimement lié à un souvenir médiocre de belle-mère, à l'époque où mon père sortait avec quelqu'un dont le nom fait ATIR à l'envers (#BonCop,BadCop). Mais bon, on se garde cette histoire pour une prochaine fois!

Crédit : alchetron.com
 
Devenir belle-mère, et donc composer une nouvelle cellule familiale, ce n'est pas évident! Surtout quand tu as seulement 2 week-ends par mois pour te créer un beat qui plaît à tous.

Voici donc mon top 5 de conseils de nouvelle belle-mère!

1. Observer avant d'agir et écouter avant de parler. 
Souvent, on veut trop bien faire. Mieux vaut regarder les enfants dans leur routine avant d'essayer de s'y immiscer. En les écoutant, on en apprend beaucoup sur eux, mais aussi sur leur relation avec leurs parents, leurs perceptions, leurs goûts. Au début, je voyais les enfants quelques heures à la fois. Genre un souper, un après-midi. Je n’ai pas dormi chez eux la première fois. J'ai attendu que ça vienne d'eux, qu'ils demandent si j'allais dormir à la maison. Heureusement, ça a été rapide!

2. Connaître sa place
 Ne pas intervenir quand il y a de la tension (ou intervenir pour la détendre, mais pas pour discipliner). Je vois les enfants en moyenne 2 jours sur 14. Je me verrais mal les chicaner ou bien leur demander s'ils ont fait leurs devoirs. Ils ont un papa pour ça. Je suis disponible pour les aider avec leurs études, même que j'aime ça! Je leur demande de mettre leur lavage au panier le dimanche avant qu'ils partent pour que je puisse laver leurs choses. Mais je ne m'ingère pas quand mon homme deal avec un cas d'impolitesse, par exemple. Des fois, je fais des jokes poches pour alléger l'atmosphère, ou bien je reformule ce que dit mon chum pour que ça sonne plus doux. Ce sera peut-être différent quand nous habiterons ensemble. Pour l'instant, c'est les règles de mon chum..

3. S'assurer de ne pas s'imposer.
Je me rappelle quand mon père avait une blonde et que ça devenait impossible de passer du temps seuls ensemble. Elle était TOUJOURS là. Avant de passer mes week-ends chez mon amoureux, j'ai demandé plusieurs trop de fois à mon homme de valider avec ses enfants s'ils étaient à l'aise que j'y sois. Je ne leur ai pas demandé moi-même parce que c'est dur de dire à quelqu'un en pleine face qu’on n’a pas envie de les voir! Sa fille a fini par me dire que j'étais la bienvenue anytime! Je compte revalider de temps en temps juste pour m'assurer que moi, mais surtout ma fille de 1 an, ne les dérangeons pas.

4. Avoir du fun!
Mon objectif premier les week-ends avec nos enfants, c'est qu'on ait du plaisir ensemble. Qu'on passe du temps de qualité tous les 5, qu'on mange des repas que les enfants aiment, qu'on maximise le temps qu'on a pour faire des activités, écouter des séries en rafale ou faire des activités de fille avec ma nouvelle belle-fille (que j'aime d'amour). Je ne suis pas là pour leur faire avaler du poisson-à-rien avec des brocolis steamés si je sais qu’ils n’aiment pas ça. J'ai une liste qu'ils m'ont fait avec des repas qu'ils aiment. Pas de casse-tête, mon chum et moi pigeons là-dedans quand on pas d'idées!
 

Dernièrement, nous sommes allés visiter une ferme d'alpagas. Nous avons joué au mini-putt et sommes est allé aux pommes la semaine dernière. Nous avons prévu un très sérieux tournoi de quilles la prochaine fin de semaine. On passe du temps ensemble, on s'amuse et je pense qu'on est bien comme ça, tous les 5!
Crédit : ma belle-fille

 
5. S'aimer quand c'est approprié
Souvent, j'ai le goût d'embrasser mon chum ou de lui pogner une fesse en brassant les spaghettis dans la cuisine. Mais je me retiens ou alors je le fais SUPER subtilement. Je me retiens parce que les week-ends en famille sont justement faits pour être passés en famille. Je ne veux pas mettre les enfants mal à l'aise si je suis trop scotchée à leur père .

Je rajouterais aussi une règle bonus : nous sommes un couple avec 14 ans d'écart d'âge. Ça fait en sorte que nos enfants ont aussi une bonne différence d'âge. Ma fille a 1 an tandis que les siens ont 11 et 15 ans. Je m'occupe de ma fille sans m'attendre à ce que mon chum, ou ses enfants, m'aident. Sa fille aime s'occuper de ma Flavie et jouer avec elle, mais j'essaie toujours de m'assurer que ça lui tente et non pas qu'elle le fasse parce qu'elle croit que c'est ce à quoi je m’attends.

Je dirais donc que c'est plus facile quand chaque parent « s'occupe » de ses enfants. Je ne suis jamais fâchée contre mon homme parce qu'il ne change pas les couches de ma fille. C'est ma fille, pas la sienne. Il m'aide quand je le lui demande, mais c'est très clair que ce n’est pas sa tâche de prendre les devants avec elle.

La priorité les week-ends avec enfants, ce sont eux. La priorité de mon amoureux, tous les jours, même quand il n'a pas ses enfants, c'est eux. Et ma priorité à moi, c'est évidemment ma fille. Quand ça c'est clair, je pense que la cohabitation est possible. Si à un moment ou un autre ses enfants ne me voulaient plus dans leurs pattes les 2 jours par 14 qu'ils ont avec leur papa, je resterais chez moi. J'ai eu à « subir » des belles-mères et je ne souhaite ça à personne!

Qu'ajouteriez-vous à ma liste de conseils pour être une bonne belle-maman?

 
 

Page d'accueil