Pourquoi j’ai « sexté » avec mes amies mamans pendant quelques mois

Crédit photo: Foundry/Pixabay Pourquoi j’ai « sexté » avec mes amies mamans pendant quelques mois

Vers Noël ou le jour de l’An, l’année dernière, je me suis fait ajouter à une conversation Facebook de groupe soft-sexu contenant seulement des mamans. Je n’avais jamais envoyé de photos de moi nue à personne, incluant le père de mon garçon, mon chum depuis 6 ans. Personne. 
 
Au début, j’agissais pas mal en observatrice, et en fille qui dit « wowow » à pas mal toutes les photos que mes amies mamans m’envoyaient. J’en parlais à mon chum aussi et ça startait souvent la patente pour faire l’amour!
 
Un jour, j’ai envoyé une photo de mes petites culottes, faut bien commencer quelque part. Je n’étais pas super contente de ma photo, elle n’était pas belle, mais toutes les filles m’ont dit que j’avais des belles fesses. Malgré le fait que j’aime beaucoup mon corps, mes foufounes n’ont jamais été un élément sexy, selon moi.
 
Avec le temps, on parlait de notre sexualité, de notre corps, nous nous envoyions des photos… c’était vraiment le fun.
 
Ce que j’aimais le plus, c’est que j’avais confiance en toutes les mamans de cette conversation. Et leur confiance en elles, en leur corps et en leur attitude sexy me donnait aussi plus confiance en moi. Dans le sens qu’ensemble, on s’élevait toutes. Puis ça m’aidait aussi pour mon appétit sexuel.
 
La conversation a duré quelques mois, puis un jour, plus personne n’a envoyé de photos et la conversation est morte de sa belle mort. Par contre, je trouve ça bien d’avoir vécu ça. La sexualité des femmes et l’empowerment  entre femmes sont habituellement des affaires qui sont jugées de l’extérieur. Les doubles standards font en sorte que c’est OK de regarder de la porn, mais pas d’envoyer des photos sexy à ses amies en qui nous n’avons pas d’attirance sexuelle.
 
J’ai aussi aimé que toute cette aventure se soit fait dans la transparence avec nos conjoints, chums, maris pis toute. Ça s’est aussi passé entre adultes consentantes, sachant très bien qu’il n’y avais pas d'attente émotionnelle. Personne n’était laissé en plan et tout le monde était au courant de tout. Au final, tout le monde a aussi profité des « avantages » de la conversation, si vous voyez ce que je veux dire.

Puis, en lisant un article de Cosmo, j'ai réalisé que mes amies et moi n'étions pas seule et j'ai eu envie de partager cette histoire avec vous.
 

Est-ce que vous avez déjà envoyé des sextos à vos amies? 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES