Ma théorie révolutionnaire sur l'endormissement d'un bébé

Crédit photo: geralt/Pixabay (Montage: Marie-Pier G.) Ma théorie révolutionnaire sur l'endormissement d'un bébé

L’hiver dernier, j’ai fait une découverte scientifique majeure. Par une nuit parsemée de trop nombreux réveils de Coconut, je me suis retrouvée à attendre assise sur mon lit en grelottant, en me disant que ça ne servait à rien de me recoucher parce qu’anyway, j’allais devoir me relever d’ici 5 minutes. Dans ce cas, aussi bien rester debout. C’est moins douloureux d’aller remettre une suce si nous sommes déjà levés versus être au chaud sous la couette. Pis là, bébé s’est endormi en genre deux minutes. Pis il ne s’est pas réveillé. C’est là que j’ai amorcé l’élaboration de ma théorie.


Crédit: Reactiongifs

 
Pendant plusieurs semaines, je l’ai testé cette théorie. Ma méthodologie peut être discutable, mon échantillonnage est certes restreint, mon groupe témoin est pour ainsi dire inexistant, MAIS, je suis certaine de ce que j’avance.
 
J’ai nommé ma découverte « La théorie des bienfaits d’avoir frette assise sur le bord de son lit à trois heures du matin » (titre non définitif). Mon constat est celui-ci.
 
La rapidité de rendormissement d’un nourrisson est à inversement proportionnel au confort de son parent. BAM.

 
Merci à mes cours de math de mon DEC Sciences humaines avec math.

Crédit: Marie-Pier G.

 
En d’autres mots, moins je suis confortable, plus mon bébé va se rendormir rapidement. Si je prends la peine de m’installer sous mes couvertures, que je trouve la position idéale et que mon pantalon de pyjama n’est pas entortillé jusqu’à mes genoux, c’est clair que mon bébé va me réclamer dans deux minutes pour un besoin quelconque. PAR CONTRE, si je décide de rester assise au pied de mon lit sans pantoufles ni robe de chambre et une envie de faire pipi à attendre la prochaine réclamation de bébé, quatre fois sur cinq, il va se rendormir rapidement.
 
Parfois, je pousse ma théorie un brin et je me couche, mais sans couverture. Genre j’ai froid, mais je suis plus confortable qu’assise. Ben, ma théorie passe le test. Mon coco se rendort. D'ailleurs, ça lui prend plus de temps que quand je suis assise au bout de mon lit, mais moins que si je suis au chaud dans ce dernier.
 
C.Q.F.D.
Je suis disponible pour recevoir le Prix Nobel des sciences (et la bourse qui l’accompagne) les lundis, mardi et jeudi.
 
Avez-vous déjà élaboré des théories farfelues dans l’espoir de trouver LA formule pour endormir votre bébé?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES