Comme tout bon Québécois qui se respecte, j’ai moi aussi ma vision parfaite du périple dans les bois pour faire du camping en famille. J’ai des visions de mon enfance, des vacances de la construction au bord de la mer, de guimauves grillées, d’odeur de sable et de terre humide, de tisons qui brûlent dans la nuit noire, d’étoiles par milliers, de chansons autour du feu pis d’amour pis toute pis toute. Fac comme deux parents qui tiennent mordicus à faire plaisir à leur enfant, Papa pis Dada ont couru les magasins pour acheter matelas gonflable, vaisselle émaillée, crème antiseptique, lanterne électrique, jeux de cartes, poncho jaune et assez d’alcool pour tuer un éléphant.
 
Pis comme d’habitude, les beaux souvenirs et les beaux rêves d’enfance sont jamais comme la réalité vraie. Voici 10 leçons que Papa pis Dada ont retenues de leur périple en camping :
 

  1. Cela va vous prendre environ 4 heures pour pacter le char de tout ce qu’il faut, et ce pour un périple de quatre jours seulement. Pendant ce temps, vous chicanerez votre enfant au moins trois fois et vous et votre conjoint allez vous obstiner 45 000 fois. Et tout cela avant même d’embarquer dans le char.
  2. L’arrivée au campement est un moment magique. Au loin vous entendrez une famille de la Rive-Nord s’obstiner pendant une partie de Yahtzee, un petit radio transistor, des crissements de pneus de vélos conduits par des préadolescents fou furieux et quelques timides piaillements d’oiseaux. Vous vous sentirez comme un véritable homme des bois qui ne fait qu’un avec la nature.  
  3. Vous pensiez avoir tout prévu pour votre périple et vous vous pensiez de vrais pros, mais vous aurez la mine basse et la bedaine bien molle en voyant vos voisins campeurs qui sont venus dans une tente-roulotte avec toile solaire, jacuzzi, enclos pour leurs chèvres de compagnie, tente cuisine Ricardo avec un BBQ portatif parfait pour faire cuire des tranches d’aubergines marinées et de la laitue romaine grillée. Vous vous sentirez comme le petit banlieusard un peu poche que vous êtes en fin de compte.
  4. Vous aurez amené une glacière pleine de belle nourriture santé, mais votre enfant survivra entièrement sur une diète de saucisses et craquelins au fromage tout le long de vos vacances dans les bois.
  5. Vous voudrez faire le plus d’activités possible, c’est-à-dire boire dans un hamac pendant que votre enfant fesse avec une branche sur un arbre à deux pouces de votre tête et que votre conjoint sacre après les poteaux de la tente. Votre enfant adorera la découverte de la nature, c’est-à-dire de faire pipi au grand air, les mains dans les airs.
  6. Le soir venu, l’ambiance autour du feu sera si amusante que vous danserez autour du site et ferez des mimes pour amuser votre famille. Avec autant de plaisir, pourquoi ne pas laisser le petit se coucher plus tard que d’habitude, question qu’il puisse admirer la voûte des cieux?
  7. Vous irez vous coucher sur des somptueux et confortables matelas gonflables, au grand plaisir de votre progéniture qui sautera et fera des culbutes alors que vous et votre conjoint tenterez de vous coucher et dormir sans rouler l’un sur l’autre. Pendant la nuit, vous finirez immanquablement dans la craque entre la tente et le matelas, la face effouarée dans la toile humide avec un boute de roche qui vous rentre dans les côtes.
  8. Malgré le fait que votre enfant se soit couché très tard, il sera debout à 5 h du matin, parce que LE SOLEIL EST DEBOUT PAPA! C'EST LE MATIN!
  9. Vous allez manger vos rôties sur la table à pique-nique en morvant, parce qu’il fait frette bâtard, mais vous allez prendre sur vous parce que faire du camping, c’est le fun! Vous allez aimer la marche en forêt qui s’en vient, même si c’est pour vous tuer.
  10. Vous allez regarder votre enfant courir, sauter, rouler, jouer, se salir et aimer tout ce qu’il voit pis ça va vous rendre tout chose et tout content dans votre intérieur. Félicitez-vous d’être un aussi bon parent, profitez du reste de votre séjour pis sacrez votre camp le plus vite possible dans le confort chaud et douillet de votre maison de banlieue (ET VOTRE DOUCHE!), puis profitez d’un peu de cette si douce et agréable technologie. Puis ensuite passez le reste de vos vacances à faire du lavage. 

    Vos bons conseils, quels sont-ils?

Page d'accueil