C’est juste deux morceaux de pyjama pas pareils...

Crédit photo: freestocks.org/Pexels C’est juste deux morceaux de pyjama pas pareils...

Je discutais avec mes amies mamans, puis à un moment, on parlait de mettre deux morceaux de pyjama du même ensemble à nos enfants le soir. Pour nous, c’est un signe d’équilibre, on trouve ça plus cute aussi, et d’une certaine manière, on trouve ça important de matcher les vêtements de nuit de nos enfants.

Puis, on parlait aussi de nos chumsqui sont les papas de nos enfants — qui ne comprennent pas l’importance de ça. Genre, pour eux, c’est futile et pas grave. Ok, mais pour nous, c’est le contraire, et on avait toutes déjà pris le temps d’expliquer que pour nous c’était une préférence importante.

Chez moi, la scène a ressemblé à ça :

« — Est-ce que tu peux mettre les deux morceaux pareils stp mon amour, pour le pyjama de notre bel enfant chéri?
— J’ai déjà mis son pyjama et il est pas pareil, c’est pas grave.
— Ouin, mais pour moi, c’est important svp. Ça fait plusieurs fois que j’en parle.
— Ben voyons, c’est juste deux morceaux de pyjama pas pareils.
— Ok, c’est juste que c’est important pour moi, fait donc ce que tu veux… »

On parle de plus en plus de charge mentale. D’ailleurs notre premier article là-dessus date de mars 2017, et cette situation banale est un bon exemple du fait que finalement, c’est pas juste deux morceaux de pyjama pas pareils.

Dans cette discussion-là avec mon conjoint, j’aurais aimé dire : « C’est pas juste deux morceaux de pyjama pareils, c’est moi qui aie la responsabilité de l’inventaire des vêtements de l’enfant, c’est moi qui fait le lavage, c’est moi qui sais quel pyjama notre enfant aime et c'est moi qui en rachète. C’est moi qui plie le linge aussi, c’est moi qui aie la pression de le faire et qui prend la responsabilité de le faire tout le temps, parce que tu t’offres jamais de m'aider mon amour, quand tu me vois faire les soirs et les fins de semaine.

C’est aussi moi qui doit dealer avec le fait qu’un pyjama ça s’use à la laveuse sécheuse, comme tous les vêtements, d’ailleurs. Quand on met pas deux morceaux pareils, on fuck l’équilibre de mon inventaire. Ça défait tout le reste des paires. C’est moi qui aie l’air sloppy si je ne mets pas deux morceaux pareils sur les réseaux sociaux et c’est moi qu’on juge, pas toi. Parce qu’un père c’est toujours plus cute quand ça fait des affaires funky comme mélanger deux morceaux qui matchent pas.

Après ça, c’est aussi moi qui dois se battre chaque jour pour contre ceux qui me traitent de personne rigide parce que je demande des choses pour m’enlever une charge mentale qui existe et qui continue de se faire deny par tous les hommes avec qui j’en parle, parce qu’eux, ce sont des exemples en termes d’équité et de féminisme. Fait que non, c’est pas juste deux morceaux pas pareils. C’est tout ça en même temps. »

Mais j’ai rien dit. J’ai rien dit parce que des fois je suis tannée de me battre et de faire du travail émotionnel pour expliquer tout, tout le temps. D’avoir la charge de tout à la maison.

Fait que messieurs, la prochaine fois qu’on vous demande une tâche aussi simple que de mettre deux morceaux de pyjama pareils, faites-le donc. Parce que pour vous, c’est peut-être pas important, mais pour votre conjointe, oui. Et si elle prend le temps de faire la demande, c’est sûrement pas parce qu’elle a envie de se battre pour vous faire comprendre tout ça.

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES