Le portage, ce n'est pas pour moi

Crédit photo: neslinglibrary/Pixabay Le portage, ce n'est pas pour moi
De nos jours, la liste d’idées de cadeaux pour le fameux shower de bébé ne cesse de s’allonger. Comme si tous les multiples articles pour bébés étaient devenus indispensables. Le porte-bébé y figurait pour bon nombre d’entre nous. Est-il si incontournable?

J’attendais deux bébés, j’avais donc deux porte-bébés à me procurer! Je ne m’y connaissais pas vraiment, donc les nœuds, ça ne me disait pas grand-chose. J’ai opté pour deux préformés, leur facilité d’installation m’a charmée. Je sais qu’il existe des porte-bébés doubles, mais je préférais la polyvalence de deux simples, ainsi, chéri pourrait porter lui aussi lors de nos sorties de couples.

Je n’avais pas compris qu’on ne pouvait jamais au grand jamais porter un bébé de moins de 4 mois dans le dos. Je n’avais pas compris que les préformés n’étaient pas l’idéal, à l’avant comme à l’arrière, pour les moins de 6 mois (à moins d’avoir un insert à l’intérieur). Je n’avais pas réalisé que, même pour un bébé de plus de 6 mois, il est compliqué de s’installer, seule, un bébé dans le dos. Donc, à tout coup, si je voulais porter mes deux bébés en même temps, j’avais besoin d’aide. Mais pourquoi diable voudrais-je porter deux bébés s’il y avait quelqu’un autour? Que cette autre personne prenne un bébé et ainsi m’aide à diviser le poids de mes deux énormes poupons entre deux adultes!

Bref, la seule fois où mes porte-bébés m’ont été réellement utiles, c’est lors de notre voyage dans le sud, alors que les garçons avaient 14 mois (la poussette n’étant pas disponible lorsque l’on quitte l’avion).

Avec un nouveau bébé, je me suis dit que le portage serait plus facile avec un singleton.

Bien que mes gars marchent depuis leurs 11 mois, on est loin de l’autonomie en toute chose. Ils ont, entre autres, besoin d’aide pour embarquer et débarquer de la poussette, de la chaise haute, de l’auto. Je dois les prendre dans mes bras pour les changer de couche. Et bien souvent, comme j’ai deux casse-cou, je dois leur faire un câlin lors qu’ils se font bobo. Personne ne va à la garderie, ça fait donc beaucoup de moments où un bébé mis dans une écharpe kangourou devant moi devient problématique. Je ne suis pas capable de porter le grand à bout de bras, mon dos ne me le pardonnerait pas. Et de le prendre dans mes bras, en le collant sur le bébé, ça risquerait de blesser bébé.

Ça m’a menée à la conclusion suivante : le portage, ce n’est pas pour moi!

J’ai donc compensé le portage par la, que dis-je, les poussettes! Des poussettes, j’en ai plein! #PassionPoussette Une poussette double, l’une devant l’autre, qui se transforme en poussette simple pour aller dans les magasins. Une poussette double une à côté de l’autre pour mes grandes marches à l’extérieur, une poussette parapluie double, pour l’avion et comme back-up dans l’auto, au cas où un pépin arriverait. Et ma merveilleuse poussette triple, pour les activités de groupe!

Mes merveilleuses poussettes!
Crédit : Charlène Blais

Et vous, êtes-vous team pro-portage, ou pro-poussette? Pourquoi?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES