J’ai lu mon premier roman (genre) érotique et c’était moins pire que ce que je croyais!

Crédit photo: Unsplash J’ai lu mon premier roman (genre) érotique et c’était moins pire que ce que je croyais!

Je pense que si on s’imagine deux secondes la lectrice type des romans érotiques ou de tout ce qui peut toucher la sexualité, on se retrouve avec le contraire de moi. C’est pas dans mon casting comme on pourrait dire et c’est pas quelque chose qui m’attire au premier regard. Disons que ça me gène un peu de me faire voir en train de lire un roman érotique.

Je reste traumatisée de voir partout des gens lire 50 nuances de gris dans l’autobus et me disant que c’est très fort de leur part de ne pas rougir en lisant les descriptions d’actes sexuels de même devant tout le monde. Malheureusement, j’ai un visage trop transparent pour que je sois capable de le faire.

Puis, il y a la féministe en moi qui se dit que beaucoup de ces histoires présentent une forme assez hétéronomative centrée sur les pulsions de l’homme sans égard à ce que les femmes aiment. Je suis aussi rendue assez picky lorsque l’ont sent pas la notion de consentement. Et j’essaie aussi de me dire que ce serait le fun des fois qu’on présente des femmes fortes dans certains de ces romans.

En 2019, par contre, je me suis dit que je serais nouille de ne pas essayer de briser certaines de mes réticences. Si j’en lis pas maintenant, je ne sais pas quand je pourrais en lire.

J’ai donc lu d’une traite (et à une main parce que je lisais sur une liseuse) mon premier roman érotique et finalement, j’ai trouvé ça pas si mal. Bon, disons que j’ai quand même choisi quelque chose de soft pour commencer et de bien écrit, mais j’ai vraiment apprécié ma lecture. Le roman nommé « Les aventures érotiques d’un écorché vif » de Gabriel Anctil qui raconte l’histoire d’une peine d’amour et du désir d’un gars au coeur brisé de se remettre en selle! Disons que je ne m’attendais pas à un récit aussi sensible. Et sur des rapports homme femme qui ne mettaient pas juste l’homme au centre de ses « aventures érotiques ». C’est vraiment un livre de plaisirs partagés, de reconstruction aussi. Ce qui est franchement rafraîchissant.

Je suis contente d’être sortie de ma zone de confort de la sorte pour explorer un genre duquel j’avais un paquet de préjugés. Je ne pense pas que je vais lire que ça maintenant, mais je vais certainement arrêter de penser que c’est un genre de littérature qui n’est franchement pas pour moi.

Est-ce que c’est votre genre de lecture? Vous avez d’autres titres respectueux des femmes que je pourrais lire?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES