Articles coups de coeur : ceux que les rédactrices ont préféré écrire

Crédit photo: Arnel Hasanovic/Unsplash Articles coups de coeur : ceux que les rédactrices ont préféré écrire

Hier, on vous montrait les articles dont les rédactrices de TPL Moms étaient les plus fières. Aujourd'hui on vous parle de ceux qu'elles ont préféré écrire! Parce qu'écrire pour TPL Moms, c’est vivre et faire vivre beaucoup d’émotions grâce à ses mots. Pour toutes sortes de raisons, cela nous amène à préférer certains billets à d’autres. 

Les voici :

Estelle Gb : Je pense que ce que j'ai eu le plus de plaisir à écrire, ce sont mes récits d’accouchement Comme si les étoiles chantaient. Mon accouchement exaltant - Partie 1 et Une tempête pour ton arrivée. Mon accouchement exaltant - Partie 2. Ces articles m'ont permis de revivre ces passages qui m'ont transformée. Oh que j'ai aimé accoucher! 

Je ressens aussi beaucoup de tendresse envers le billet J'ai fait la paix avec ma maternité. C'était doux et libérateur de l'écrire, de mettre des mots sur cette transformation qui m’habitait.

Geneviève Bouchard La première pluie. C’est mon article le moins lu sur TPL Moms, mais c’est mon préféré! Je l'ai écrit d'un seul jet, en 5 minutes, après avoir vécu ce moment magique. Chaque fois que je le relis, je pleure en repensant à cette journée. 

Caroline Dawson : Quand la piqûre de guêpe devient une blessure de guerre parce que ça m’a fait faire un shift mental, même si c’est aussi un des moins lus comme Geneviève.

Julie Marchiori : Celui que j'ai le plus aimé écrire est Le matin qui m'a fait changer de pronom. C'est celui qui décrit le moment où on a décidé d'avoir un enfant parce que j'ai eu le sourire et les larmes estampés dans la face tout le long. C'est aussi là où j'ai pris conscience que mon écriture pouvait toucher les gens. 

J'ai aussi aimé écrire sur les robes qui tournent parce que c'était léger, rigolo, ludique, mais en-dessous ça cachait toute une longue réflexion sur la féminité de ma fille, son affirmation de soi, son individualité et ma définition des stéréotypes féminins.

Isabelle Bujold : J'allaite en regardant mon cell et la télé, ouain pis? juste parce que ça m'a TELLEMENT défoulée et que les lectrices étaient aussi fâchées que moi contre les gérants d’estrade.

Rachel : Le blues du canal Rideau. Celui-là est loin d'être celui avec le plus de portée, mais je le trouve parfait parce que j'ai réussi à faire passer mon émotion de façon à la fois concrète et poétique, je l'ai rattaché à une référence que beaucoup de gens ont, j'ai parlé d'une région autre que Montréal et je trouve qu'il est bien construit et représente mon style d'écriture naturel, pas nécessairement formaté par le "je dois écrire un billet de blogue." Les mots me sont venus tout seul.

Amélie Floriot : J’hésite entre : Mon accouchement à l’hôpital et L’entrée à la garderie
J’ai aimé écrire sur le sujet parce que mon accouchement est une expérience très forte et qu’écrire sur le sujet, c’était un peu la revivre et partager une expérience positive pour les futures mamans. Pour le texte sur la garderie, ça m’a fait beaucoup de bien de l’écrire, car le sujet me rendait émotive.

Cynthia : J’ai eu beaucoup de plaisir à écrire ce texte : Pourquoi on a opté pour le milieu familial au lieu du CPE. J’ai surtout aimé lire les commentaires qui ont suivi. Plusieurs éducatrices en milieu familial ont reçu beaucoup d’amour après cette publication et ça m’a fait chaud au coeur.

Et moi dans tout ça? C'est tellement déchirant comme choix! Qui a eu l'idée de poser cette question?Mon coeur chavire entre mes récits d'accouchement (La naissance d'une petite pressée partie 1, 2 et 3) et un an de mariage et un bébé : le bilan, car ces textes m'ont fait revivre de bons et moins bons souvenirs tout en ravivant une foule d'émotions. Ils m'ont rappelé à quel point nous en avons parcouru du chemin depuis la naissance précipitée de notre petite mademoiselle. Ah la nostalgie!    

Sans oublier la réponse de notre cher TPL Dad Marc-André Durocher : j'ai aimé écrire ce billet sur mon papa. Ça parle de deuil, mais c'est mon sujet de prédilection et j'ai commencé l'année avec celui-là, en me disant que j'allais me permettre d'écrire sans trop me soucier de faire « blogue ».

Sur quel sujet auriez-vous aimé écrire?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES