Cinq superbes livres pour s’émouvoir (et peut-être verser une petite larme) avec les enfants

Crédit photo: Annie Spratt / Unsplash Cinq superbes livres pour s’émouvoir (et peut-être verser une petite larme) avec les enfants

On dit souvent que les livres nous permettent de voyager, de se plonger dans l’histoire personnelle de quelqu’un d’autre, mais il ne faut pas non plus négliger l’aspect émotif de la chose! Sans bouger de son fauteuil, on passe du rire aux larmes, de l’angoisse au réconfort. Amateurs des soubresauts dans votre coeur, voici quelques suggestions.

 

Bienvenue tristesse

(par Eva Eland/ Les éditions des éléphants)

En littérature jeunesse, j’aime beaucoup quand on met les émotions en images, quand on permet aux petits d’identifier ce qu’ils ressentent. J’aime qu’on puisse dire à son enfant qu’on a le droit d’être triste et que c’est correct de vouloir vivre sa peine comme on le veut, à notre rythme. Bienvenue tristesse d’Eva Eland réussit magnifiquement bien ce pari, dans un album tout doux. Tristesse est personnifiée par une silhouette bleutée qui nous accompagne et se laisse apprivoiser, jusqu’à ce qu’on la laisse nous quitter. Simple, efficace et émouvant.

 

Crédit photo : Les éditions des éléphants

 

Parce que je t’aime

(Textes : Angèle Delaunois/ Illustrations : Marion Arbona/ Alice Jeunesse)

 

J’ai peut-être (hum hum!) eu envie d’aller chercher la boîte de mouchoirs en lisant Parce que je t’aime d’Angèle Delaunois et Marion Arbona. Il s’agit d’un album chavirant, écrit sous la forme d’une déclaration d’amour à son enfant. L’auteure, établie à Montréal, met en images nos sentiments de parent, grâce à des phrases uniques comme « J’apprivoiserai les abeilles / Pour recouvrir ton pain de miel ». Les illustrations se marient parfaitement au texte, avec des couleurs vives et un graphisme éclaté. À lire avec son enfant à ses côtés pour combler l’envie irrésistible de lui faire un câlin à la fin !

 

Crédit photo : Alice Jeunesse

 

 

Classe de Lune

(de John Hare/ L’école des loisirs, collection « Pastel »)

Pour ceux qui sont toujours un peu dans la lune, pourquoi ne pas en profiter pour y faire une sortie scolaire ? Classe de lune de John Hare est un album sans texte, de sorte qu’on peut en profiter pour laisser notre enfant NOUS raconter l’histoire (testé et approuvé ici même!). On y suit une petite astronaute dont la navette scolaire a décollé sans elle, puisqu’elle s’est assoupie en faisant des croquis de la Terre. On la croit seule, mais elle fera la rencontre d’habitants avec qui elle se liera vite d’amitié. Un récit sur le partage, sur la joie d’aller vers l’autre, exécuté tout en subtilité et en finesse.

 

Crédit photo : L’école des loisirs

 

Pendant que tout le monde dort

(Texte : Nicolai Houm/ Illustrations : Rune Markhus/ Alice Jeunesse, collection « Histoires comme ça »)

Encore au rayon des amitiés improbables qui touchent droit au coeur, Pendant que tout le monde dort de Nicolai Houm et Rune Markhus est un conte unique, avec une touche scandinave. L’album raconte l’histoire de Boba le géant poilu, qui détruit tout à chaque nuit. Personne ne le voit et personne ne se rend compte de ce qui se passe, sauf le boulanger et sa fille Murielle. Ce secret, lorsque révélé, viendra avec son lot d’inconvénients et peu de gens auront de la sympathie pour l’immense vandale. Sauf peut-être une petite fille… qui nous permettra de nous rendre compte qu’on peut arriver à beaucoup de choses avec un peu d’empathie.

 

Crédit photo : Alice Jeunesse

 

On m’appelle Enfant i

(par Steve Tasane/ Gallimard Jeunesse)

Pour les plus grands qui cherchent à comprendre le monde, On m’appelle Enfant i  est le témoignage poignant de la vie au coeur des camps de réfugiés. Les personnages de l’histoire ne portent pas de nom, seulement des initiales, car il pourrait s’agir d’enfants n’importe où dans le monde. Ces derniers doivent compter les uns sur les autres pour survivre dans cette jungle difficile. L’auteur arrive à parler d’un sujet délicat sans aucun sensationnalisme, la sobriété de son oeuvre allant même jusqu’au refus d’une page couverture. À suggérer à un jeune qui veut se plonger dans la réalité (pas toujours rose) des autres enfants de son âge.

 

Crédit photo : Gallimard Jeunesse

 

Bonne lecture!

 

 

 

 

 

 

 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES