Top 5 des niaiseries que j'ai faites pour endormir mon enfant

Crédit photo: Pixabay Top 5 des niaiseries que j'ai faites pour endormir mon enfant

Dans ma p’tite vie de parent, y’a des choses dont je suis vraiment, mais vraiment fière. Et y’en a d’autres dont je le suis moins. Et, ne reculant devant rien, je suis prête à vous en parler, de ces choses moins reluisantes que j’ai faites. C’est au département du dodo d’enfant que ça se passe. Vous m’avez lue, le sommeil de mon enfant me mystifie. Et avec le recul, je suis en mesure de bien rigoler des âneries que j’ai pu faire pour essayer de garder mon enfant endormi.

Je vous livre mon top 5.

  1. Marcher sur la pointe des pieds, genre, TOUT LE TEMPS

C’est pas de l’affabulation d’internet, là. J’ai vraiment déposé mon enfant dans sa couchette pour sneaker comme une voleuse hors de sa chambre. Sans succès, évidemment. La nuit avait beau m’envelopper de ses ailes de corbeau, son croassement réveillait mon enfant avant que je puisse m’enfuir vers ma douche bien méritée.

Crédit: Giphy

  1. Murmurer à tout moment

La petite au lit, nous faisions jouer ses playlists de dodo et nous parlions sur le bout des lèvres, en chuchotant toute la soirée, pour éviter que le son de notre voix ne l’appelle vers le party de la vie et des jouets. En fait, je ne sais pas pourquoi je parle encore au passé puisque, même si c’est zéro nécessaire, c’est encore quelque chose que l’on fait et pourtant ma fille de 5 ans dort dur comme un morse! Ô habitude, quand tu nous tiens!

 

  1. Faire de l’écharpe toute la nuit

Toi, mon enfant, je te donne ma nuit! Car, sitôt mise dans mon écharpe, elle s’endormait, moyennant que la maman portant l’écharpe fût en locomotion assez vive pour prodiguer des forces centrifuges et centripètes intéressantes pour l’enfant. Passer des nuits à faire des squats, bébé en écharpe? Check! Passer des nuits à se faire aller le popotin de long en large de la maison? Check!

Crédit: Giphy

  1. Rouler jusqu'à Rigaud

J'habite Montréal. Mon conjoint et moi, on a découvert qu'une sieste parfaite, c'est Montréal/Rigaud aller-retour. On l'a fait quelque fois quand, à bout de nerfs, seule la voiture pouvait l'endormir. On ne connaissait personne à Rigaud, on n'avait pas d'emplettes à y faire ou d'activités de prévues. On ne débarquait même pas du char, sauf pour un café Tim Hortons. Je suis pas fière fière.

  1. La totale

Okay. La vous avez le droit de rire. Ça s'est produit à la 3e semaine de vie de ma fille, quand j’étais désespérée et que je ne comprenais plus rien. J’avais lu que le bruit blanc aidait et que les douces vibrations pouvaient encourager son sommeil, mais je n’avais pas encore compris que rien ne vaut une paire de bras et ma voix qui chante Starmania. Bref, j’ai mis ma fille dans sa couchette vibrante. Je l’ai placée au fond du bain (vide, bien entendu) pour maximiser les vibrations, j’ai parti la fan de la salle de bain pour faire du bruit blanc et j’ai fait un éclairage cosy comme lorsque je prends mon bain aux chandelles. J’ai croisé les doigts. Elle s’est endormie. Comme ça, dans la salle de bain, avec sa couchette à vibration dans le fond du bain et la fan dans le tapis.

Crédit: Giphy

Mais quand je suis venue pour déplacer la couchette, tout était à refaire, évidemment. Je n’avais pas tout mon jugement; à 3 semaines, une maman arrive à peine à se souvenir de son nom (en tout cas, je parle pour moi en espérant que d'autres vont se reconnaître). Au moins j’ai été créative, et j’en ri aujourd’hui. Ça m’a permis de comprendre qu’un paire de bras, y’a vraiment rien de tel.

 

Qu’avez-vous fait de vraiment très étrange pour endormir vos enfants?

 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES