« Pourquoi tes culottes rentrent dans tes fesses? » ou comment expliquer la vie à son enfant

Crédit photo: Crédit: Lana Abie / Unsplash

Je discute souvent sexualité avec mes enfants et ils en connaissent beaucoup. Pas de malaise ici! Cela dit, l’autre jour, ma fille de 8 ans m’a demandé: « Pourquoi, toi, tes culottes rentrent dans tes fesses? »

Crédit: andre-guerra / Unsplash

En effet, pourquoi? 

Parce que c’est joli? À rabais? J’essaie d’être un peu « femme », pas juste maman? La pression sexuelle sur les femmes m’envahit? Wow! J’avais l’impression que cette réponse (que je n’avais pas) pouvait l’influencer sérieusement.

Peu de temps après, même chose, mes enfants m’ont demandé pourquoi on m’avait sifflé sur la rue (2019? Devant eux! Come on!).

Ces deux anecdotes restent cocasses: on a conclu au confort des culottes « pleines » et que siffler attire l’attention irrespectueusement. Cela dit, on constate à quel point la sexualité est présente au quotidien.

Je veux aider mes enfants à devenir des adultes confiants, qui entretiennent des relations saines, qui s’aiment et se trouvent beaux tels qu’ils sont et qui vivent une sexualité épanouie. Oui…  Ok! Mais comment passer de « nommons les parties du corps » à « il y a des gens weird dans les bars »? Et surtout, comment on le fait… BIEN?

Crédit: Caleb Woods / Unsplash

Comme enseignante, je suis heureuse du retour du cours d’enseignement à la sexualité. Ça manquait, disons!  Par contre, le rôle parental demeure PRIMORDIAL et, comme maman, je sais que mes interventions et mes comportements (conscients ou non) auront une influence.

Expliquer la bio, c’est facile! Le corps, ses changements, la naissance…

La vie, elle? Bien plus compliquée, plus nuancée à expliquer et ce n’est pas parce que l’école le fait quelques heures qu’on s’en lave les mains. Au contraire, le retour de ce programme devrait servir d’ouverture au dialogue, car cet enseignement en est un de chaque moment et de chaque exemple.

Tous les jours, on laisse traîner des idées, des perceptions. On soupire en se regardant dans le miroir, on fait une blague de mauvais goût, on critique ou se laisse critiquer… On porte des culottes brésiliennes. Ces gestes quotidiens d’adultes, eux les voient avec leurs yeux d’enfants. Je ne dis pas de jeter nos culottes, seulement que la pression est grande et que, SURTOUT, les conséquences possibles ne sont pas à prendre à la légère. 

Crédit: Annie Spratt / Unsplash

C’est un accompagnement journalier.

C’est répondre aux questions, mais en poser également. S’intéresser.   

C’est tenir des propos respectueux. 

C’est expliquer qu’on ne touche pas les autres sans permission, même à 4 ans.

C’est se complimenter soi-même.

C’est aussi, dans mon cas, acheter un maillot de bain 1 pièce pour varier.

C’est surtout s’informer pour les informer.

 

Vous, quels sont vos trucs? Vos anecdotes?

 

Pour aller plus loin:

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES