Ma mère n'est pas la mamie que je voulais pour mon enfant...

Crédit photo: Pexels Ma mère n'est pas la mamie que je voulais pour mon enfant...

Ce n’était pas le scénario que j’avais envisagé quand je lui ai annoncé que j’étais enceinte. Dans ma tête, elle sautait de joie, m’aidait à préparer la venue de ce petit être tant attendu, elle avait hâte de catiner. Dans la réalité, c’était une tout autre paire de manches. Elle a sauté de joie, mais ça s'est arrêté là...

Ça faisait quelque temps qu’elle nous rabâchait les oreilles avec la classique phrase : « pis, c’est quand que vous nous faites un p’tit bébé? » J’en avais donc conclu qu’elle avait hâte d’être grand-mère. Elle qui avait passé notre jeunesse à la maison, à s’impliquer dans toutes les activités de bénévolat à notre école, je me disais qu’elle serait présente pour ce petit trésor à venir, qu'elle voudrait être aux premières loges de tous les moments importants de son protégé.

Quand, enfin, je suis tombée enceinte, ça ne s’est pas du tout déroulé comme je l’avais prévu… Moi qui l’espérais mamie gâteau, prête à assister à tous les exploits de son seul petit-enfant, elle s’est plutôt avérée être un brin désintéressée par ce que ma progéniture accomplissait. 

Pas qu’elle n’est pas là! Mais à mes yeux, pas comme il le faudrait. Elle m’a clairement avisée au départ que je ne devrais pas me servir d’elle comme d’une garderie de secours, et que l’avertir moins de 24h à l’avance pour me dépanner n’était pas trop envisageable. Nouvelle retraitée, elle avait bien l’intention de dormir le matin et de penser à elle. Ce qui, en soi, est légitime, si j’avais eu l’intention d’exagérer. Je crois qu’à ce jour, mon enfant a dû se faire garder par elle l’équivalent de deux mois en presque 10 ans! Et là-dessus, il n'y a eu aucun dodo.

Bien évidemment, quand vient le temps de choisir où mon enfant veut se faire garder, le nom de ma mère ne vient jamais en tête de liste. Je dois parfois user de subterfuges pour qu’il y aille. Parce que contrairement à quand j’étais enfant et que ma mère jouait avec nous, maintenant, elle continue à vaquer à ses occupations pendant que mon enfant s’amuse seul.

Imaginez mon désarroi la première fois qu’elle m’a dit s’ennuyer de son petit protégé! Qu’elle trouvait qu’elle ne le voyait pas assez souvent à son goût… je ne savais pas quoi lui répondre sans l’offusquer!

Je sais qu’elle l’aime à sa façon et qu’elle s’en occupe bien quand il est avec elle. Je trouve juste dommage que les liens ne soient pas tissés plus serrés. Je regarde juste la relation que mon enfant a avec son autre grand-mère, qui malgré ses courbatures et son âge, est prête à se rouler par terre pour divertir mon enfant, ou même avec mes beaux-parents (qui ne sont pas ses grands-parents), qui l’acceptent comme si c’était la leur et je me dis que c’est ça que je souhaitais que mon enfant vive avec mes propres parents.

J’en viens donc à la conclusion que ce que je considère une belle relation mamie - petit-enfant n’est pas perçu de la même façon par tous… et que je dois jongler avec les émotions que cela implique, autant pour mon enfant, ma mère que pour moi…

 

Êtes-vous satisfait.e de la relation entre vos parents et vos enfants?

 

Vous avez envie de partager votre histoire? Écrivez-nous via info@tplmag.com

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES