Avoir une fille

Crédit photo: Unsplash Avoir une fille

Attention: Ce texte est basé sur l'expérience de la maman qui en est l'auteure. Le but n'est aucunement de faire l'éloge de stéréotypes, mais plutôt de raconter une parcelle de vie d'une mère et de sa fille.

 

Avoir une fille. J'en ai rêvé longtemps et lorsqu'on m'a annoncé que c'était bel et bien une fille que j'attendais, j'ai sauté de joie (lire: j'ai fondu en larmes).

Je m'imaginais déjà, main dans la main avec ma fille, être sa plus grande complice, être en harmonie, voire en symbiose, avec cette petite humaine. Puis, elle est arrivée un jour d'octobre 2015. La réalité m'a alors frappée de plein fouet. Ce petit être, si fragile, ne dépendait que de moi pour sa survie.

Alors, après ces quatre années, me demanderez-vous, c'est comment avoir une fille?

Avoir une fille, c'est acheter du rose. Hé! Attendez! Je sais que ça sonne cliché, mais dites-vous bien que le rose est loin d'être ma couleur favorite et que si c'était juste de moi, elle s'habillerait avec des couleurs neutres. Mais elle, c'est ce qu'elle aime. Elle n'avait pas encore deux ans qu'elle me criait: « VEUX ROSE!! » Rendue à 4 ans, c'est la même histoire.

Avoir une fille, c'est beaucoup de drama. Bon. Ça sonne encore cliché, et je sais bien que ce ne sont pas toutes les petites filles qui sont comme ça, mais la mienne, eh bo-boy! C'est pas drôle. Par chez nous, c'est la fin du monde plusieurs fois par jour. Qu'elle se cogne un orteil, qu'elle ne trouve plus sa doudou, que je lui refuse un 2e bonbon, que je lui demande d'arrêter de taper son frère, etc... Crise de larmes AS-SU-RÉE.

Avoir une fille, c'est aussi beaucoup de tendresse et de gentillesse. Ma fille est une colleuse au grand coeur et j'adore ça. Des « je t'aime maman » à tous les jours, des câlins et des bisous qui font partie de notre quotidien. Et puis, son petit frère, c'est bien rare qu'elle le tape. Elle est plutôt hyper protectrice envers lui; elle l'enlace, elle l'aide, elle l'encourage et le console. Elle est aussi très sensible aux autres, elle devient triste quand quelqu'un a de la peine.

Avoir une fille, c'est gérer des cheveux. Laver des cheveux. Brosser des cheveux. Sécher des cheveux. Coiffer des cheveux. Repeat. J'ai l'air de chialer de même, mais je dois vous dire que c'est plutôt un plaisir pour moi. J'adore jouer dans ses cheveux et pourtant, je déteste gérer les miens.

Avoir une fille, c'est avoir peur. Avoir peur qu'elle se fasse juger, critiquer, manipuler, même maltraiter. Dans une société comme la nôtre, qui est loin d'être parfaite côté égalité femme/homme, j'ai peur pour elle. Bien sûr, je ferai tout en mon pouvoir pour la préparer et pour qu'elle ait confiance en elle, mais je sais cette peur sera toujours présente.

Avoir une fille, c'est espérer. Espérer justement que l'égalité des sexes continue de progresser et que ma fille autant que mon garçon puissent avoir les mêmes opportunités, les mêmes chances, les mêmes droits.

Et pour vous, c'est comment avoir une fille?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES