Les contes de fées n’existent vraiment pas. Depuis plusieurs semaines, je chérissais ce moment. Celui où nous allions enfin prendre quelques heures pour nous. Je rêvais de ce tableau parfait entre lui et moi. Nous avions encore attendu trop longtemps pour prendre du temps pour nous, pour notre couple.  Alors voici comment s’est déroulée notre soirée d’amoureux.

C’était un vendredi soir, après une grosse semaine de travail pour mon chum (première erreur). Nous avions peu de temps devant nous parce que nous devions revenir à temps pour le prochain boire de ma fille. Pour être précise, nous avions exactement 2 heures. Donc, nous avions choisi un resto proche de la maison. J’avoue qu’à proximité, entre les populaires spots de fast food et quelques restos de sushi à comptoir rapide, nous avons décidé de choisir le deuxième choix (deuxième erreur).

Avec au-dessus de nos têtes des néons ultra performants qui mettaient trop en valeur mon teint sans éclat ainsi que ma chevelure hirsute, c’est dans cette atmosphère que nous allions manger. Nous avions le choix entre exactement 4 tables et parmi les tables, plusieurs clients attendaient leur commande debout devant le comptoir. Vous conviendrez qu’aucune intimité n’était possible dans ces circonstances. D’autant plus qu’il faisait tellement froid que nous avions gardé nos manteaux (ainsi que mon foulard) tout le long de notre repas. Le seul bout de peau que mon chum pouvait apprécier était le bout de mon nez complètement gelé. Je n’ai pas eu le choix d’oublier le décolleté que je voulais montrer.

Après un bon 45 minutes d’attente – parce que plusieurs clients avaient commandé avant nous – nous avons mangé sur une table sale avec comme breuvage de l’eau dans des verres de plastique. Bye bye le glamour. J’avoue que les sushis étaient acceptables, mais nous avions tellement froid qu’ils ont été engloutis en seulement quelques minutes. Nous avons ensuite terminé nos verres de vin tranquillement (dans mes rêves, on se souvient qu’on buvait de l’eau). On a finalement réalisé que c’était tellement ridicule comme souper.

Décidément, ce n’était pas la sortie de rêve, mais on a bien ri de notre situation. On a parlé de tout et de rien. C’était vraiment simple, sans prétention. On s’est tenu la main pour se réchauffer. Et par cette belle soirée de novembre, on s’est dit « pourquoi pas une petite ballade en auto avec siège chauffant question d’augmenter la température? »

 Au final, on a roulé sans but et on a franchement passé une agréable soirée.

Comment était votre première sortie après votre accouchement?

Plus de contenu