Alors que les rumeurs de la prolongation du congé forcé se répandent rapidement, de plus en plus de parents se questionnent : horaire ou pas pendant la quarantaine? La question se pose, car si le congé perdure, la perte totale de routine peut vite devenir anxiogène pour les enfants et les parents.

Dans un article de La Presse, on fait connaissance avec la famille de Denis Carrier. Ces derniers ont rapidement instauré un horaire afin d’éviter le chaos pour leurs deux fils de 6 et 8 ans. Lorsque questionnée sur la pertinence de proposer ce genre d’horaire aux enfants, Marie-Anne Lachance, orthopédagogue, avance que « avoir un plan de match, une structure plus ou moins flexible, ça peut faciliter la routine, surtout pour les enfants plus inquiets. »

De l’autre côté de la médaille, plusieurs parents se lèvent contre ce genre de mesure. Pourquoi encadrer autant les enfants pendant des journées de congé? La question se pose… Pourtant, plusieurs spécialistes rappellent que la situation actuelle n’est pas à considérer QUE comme un congé, surtout qu’on ne sait pas encore si les écoles vont reprendre bientôt ou non. Catherine Parent, une ancienne enseignante et maintenant conférencière au service d’intervention psychosociale L’intervenant ajoute un bémol : « Sans tout laisser aller, il faut se méfier des horaires trop ambitieux – avec méditation, devoirs de maths et yoga obligatoire – qui sont utopiques. »

Autre sujet chaud : les écrans. Même si les spécialistes s’entendent pour dire que les enfants ne devraient pas être devant un écran plus de deux heures par jour, la situation actuelle est très particulière. Face à des mesures aussi drastiques de confinement, le mot d’ordre devrait être « faire son possible ». Catherine Parent rappelle que « on sait que les écrans, ce n’est pas la chose la plus positive pour garder les enfants, reconnaît-elle. Mais si on n’a pas le choix de les utiliser pour parler 30 minutes avec un client, on peut le faire. Les écrans ne sont pas juste mauvais. »

Et effectivement, il n’y a pas que du mauvais! Plusieurs entreprises et organisations proposent des activités éducatives via Facebook et Instagram, comme c’est le cas pour le Musée des beaux-arts de Montréal ou encore le Zoo de Granby.

Enfin, que vous adoptiez un horaire ou pas, que vous limitiez le temps d’écran de vos enfants ou pas, on a le goût de vous dire que vous êtes hot et qu’on sait que tout le monde fait de son mieux selon ses capacités. Ne lâchez pas et TPL Moms continuera de vous accompagner de mieux qu’on peut!

Plus de contenu