Sortir à vélo en famille... dans le trafic de la ville!

Crédit photo: Murillo de Paula - Unsplash

C’est mon premier été avec deux grands rendus suffisamment autonomes à vélo. Ils roulent seuls, sans roues d’appoint et en ligne droite.  Ils sont suffisamment rapides pour envisager des déplacements familiaux à travers l’île de Montréal et surtout, des déplacements utilitaires.  Cela dit, qui dit déplacements utilitaires dit « dans la rue »...  La vraie.  La rue montréalaise me semblait plus complexe de prime abord, surtout comparativement à celle du petit quartier drummondvillois dans lequel j’ai grandi. Cela dit, je n’ai pas de difficulté à croire que mes questionnements touchent tous les parents qui débutent des sorties familiales en ville, quelle que soit la ville. 

Sans être une grande cycliste moi-même, le vélo est une activité que j’aime beaucoup et que j’ai adoptée pour mes déplacements depuis une dizaine d’années, depuis que j’habite à Montréal.  Se déplacer à Montréal demande par contre d’être vigilants: il y a des voitures, d'autres vélos et même des piétons.  Il y a parfois un trafic monstre sur les pistes cyclables.  

 

Il y a les règles de circulation et, tout ça mis ensemble, finalement, c’est un apprentissage à faire, peu importe la ville où l’on demeure.  Mes cocos grandissent à Montréal et je ne veux pas qu’ils associent faire du vélo à devoir prendre la voiture, se rendre à l’extérieur ou en campagne, faire du vélo et revenir après.  J’aimerais que cela fasse partie de leur mode de vie. Donc, depuis quelques mois, je tente mes premières expériences sur les pistes cyclables avec une 8 ans, un 6 ans et une 13 mois.  

 

Ces sorties génèrent étonnamment plus de questionnements et de conversations avec mon chum que j’aurais cru.  On a exploré toutes les alternatives de déplacement, au niveau de la sécurité entre autres: Qui devant? Qui en premier? Qui en dernier ?  Est-ce mieux de les avoir à l’œil en tout temps (enfants en avant) ou d’être la personne qui guide et gère les arrêts (parent en avant).  J’ai finalement opté pour moi à l’avant, avec bébé sur le guidon (j’ai opté pour un banc Bobike) et puis les deux grands près, mais en arrière.

Maude Chevanelle

 

On fait donc des courtes distances, on utilise les pistes cyclables, on garde la droite, on se signale...  Au final, ils apprennent beaucoup de choses et je passe de superbes moments avec mes enfants.  En ce temps estival où l’on doit, en plus, limiter notre utilisation des transports en commun, je trouve ça fameux!

Très cool aussi, le journal Le Plateau mentionnait l’autre jour le réaménagement prochain du stationnement Nord-Est du Parc Lafontaine en aire d’apprentissage de la bicyclette pour les enfants.  J’ai bien hâte de voir quelle forme cela prendra et d’y passer du temps en famille.  Cette initiative s’ajoute à celle des derniers mois d’ajouter bon nombre de pistes et d’en doubler plusieurs, initiative que j’adore personnellement, mais qui suscite de vifs débats.

 

Comment se passent vos sorties familiales à vélo?

 

TPLMoms+

 

Pour aller plus loin...

Sur CAA Québec: « À vélo avec un enfant: pour rouler en toute sécurité ».

Conseils sur SAAQ:  « Remorques et sièges de vélo pour enfants ».

Présentations des types de vélos, bancs, vélos-tandem, remorques, girafes, etc. sur Vélo Quillicot.

Carte des voies cyclables du Grand Montréal 2020.

Site officiel de Vélo Québec.

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES