Les essais bébé, les fameux essais bébé. Je n’aime pas tant en parler, car c’est toujours une conversation où je suis extrêmement malaisée. On a chacune notre façon de percevoir et de faire la chose. Certaines vont tracker leur ovulation, d’autres vont prendre leur température pour reconnaître le « sweet spot ». Certaines vont faire plusieurs changements dans leur alimentation et vont supplémenter, d’autres vont garder les jambes dans les airs pour s’assurer que la gravité fasse son effet.

Et ça ne s’arrête pas là.

On interroge celles qui ont accouché. Combien de temps ça t’as pris pour être enceinte? Qu’est-ce que tu as fait? Les questions se suivent pour découvrir comment devenir enceinte le plus rapidement possible, comme si tomber enceinte relevait d’une compétition.

Je ne m’en cache pas, même si je ne le crie pas sur tous les toits, je tombe facilement enceinte. Je n’ai rien changé, je n’ai pas suivi mon ovulation avec attention et encore moins gardé les jambes dans les airs. Dans un délai de cinq mois, me voilà enceinte.

Ce n’est pas toujours plaisant.

Parce que je ne sais pas quoi répondre à mes amies qui me demandent comment je fais – lire ici comment je réussis – à tomber enceinte aussi facilement. Je ne sais pas quoi dire, ni comment réconforter mon amie qui s’essaie depuis plus d’un an, ou celle qui ne tombe pas enceinte même en étant en fertilité. Je ne sais pas quoi dire non plus quand une amie me pose la question sans avoir commencé à s’essayer, car elle a le regard plein d’espoir que ça fonctionne aussi bien pour elle et j'ai peur que la réalité soit tout autre. 

Mon secret? Je n’en ai pas, même si je souhaiterais en avoir un. Parce que ça serait plus facile.

Le problème, c’est qu’il n’y en a pas de recette magique. Il n'existe pas une façon de faire pour tomber rapidement enceinte. Quand on se regarde avec notre amoureux en se disant que c’est maintenant, on s’imagine déjà la petite ligne qu'on veut voir apparaître le prochain mois, on pense à notre bedon qui va bientôt s'arrondir. Quand on se dit « maintenant », on se sent déjà prête à devenir maman, que ce soit pour la première ou la quatrième fois. Peu importe la façon d'y parvenir, que ce soit après un mois ou trois ans plus tard, avec insémination, après une ou plusieurs fausses couches, en ayant recours à la fécondation in vitro, par adoption, après un chemin facile ou parsemé d'embûches, dès que le projet est là, nous sommes déjà mamans dans notre coeur; nous sommes prêtes à aimer ce petit être qui saura si bien nous compléter.

Est-ce que votre chemin vers la maternité a été simple ou plein d'obstacles?

Vous avez une histoire à partager? Écrivez-nous au info@tplmag.com

Plus de contenu