Quand j’étais enceinte de ma plus vieille, j’avais un chien que j’adorais : un Pitsky (une race croisée entre le Pitbull et le Husky). Malheureusement, durant mon troisième trimestre de grossesse, il est tombé malade et est décédé rapidement. Je me suis laissé le temps de vivre mon deuil tout en sachant que j’aurais un autre chien un jour.

En effet, je voulais que mes enfants grandissent avec un meilleur ami canin (en plus de leurs trois amis félins, hihi)! Je savais d’ailleurs que c’était rempli d’avantages pour le développement de l’enfant. Ainsi, quand mon deuxième enfant a eu un an et que le quotidien de notre famille est devenu plus régulier, j’ai décidé que c’était le temps d’accueillir un nouveau chien dans notre famille.

D’abord, mon conjoint et moi avons établi ce que nous cherchions comme chien : nous voulions un moyen ou gros chien qui ne jappe pas trop, qui aime bouger et, évidemment, une race qui s’entend généralement bien avec les enfants. Pendant plusieurs semaines, j’ai fouillé les refuges (entre autres grâce au site génial Les Pattes Jaunes, qui répertorie les refuges éthiques du Québec). Selon mes valeurs, je me devais de considérer l’option d’adopter un chien de refuge en premier. Or, j’ai dû me rendre à l’évidence que cette option n’était pas possible pour ma famille présentement : aucun refuge n’acceptait d’avoir des familles adoptives avec de jeunes enfants comme les miens.

Ma deuxième option a été de bien magasiner l’endroit où j’allais adopter mon chien. Je voulais un endroit qui traite leurs animaux comme de petits rois. J’ai eu la chance de trouver rapidement  une animalerie qui faisait affaire avec des éleveurs géniaux qui auraient bientôt des chiots Labradoodle. J’ai pris le temps de bien me renseigner sur cette race pour découvrir avec plaisir qu’elle correspondait à tout ce que je cherchais!

Crédit:Alex Perron

Bref, nous avons adopté une petite chienne Labradoodle que nous avons nommée Patate à vélo, en l’honneur du meilleur livre pour bambins, de la formidable autrice Élise Gravel. Pendant que nous attendions que Patate soit assez vieille pour arriver dans notre famille, je me suis préparée en regardant plusieurs vidéos pour élever un chien selon mes valeurs, par exemple pour la mettre propre ou lui apprendre les consignes de base puis la bonne entente avec les chats et les enfants. Je crois que cette préparation est une étape nécessaire avant l’arrivée du chiot! Cela a permis que tout se passe merveilleusement bien à son arrivée.

Finalement, je m’étais fait prévenir par plusieurs personnes qu’avoir un chiot était beaucoup de travail. Par contre, les choses sont beaucoup plus faciles que ce à quoi je m’étais attendue suite à ces avertissements. Oui, ma petite Patate a de nombreux besoins, comme celui de sortir dehors régulièrement. Or, j’ai intégré cela à ma routine avec les enfants et nous avons beaucoup de plaisir lors de nos grandes marches en famille!

Crédit:Alex Perron - Nos marches en famille

Vos animaux de compagnie s’entendent-ils bien avec vos enfants?

Plus de contenu