Il y a deux ans et demi, j'ai initié ma cocotte aux joies de la cuisine en commençant par l'asseoir sur le comptoir (en la surveillant, bien entendu) lorsque je préparais ses premières purées. Déjà, elle était si curieuse. Elle regardait et goûtait avec beaucoup d'appétit et d'enthousiasme. Avec le temps, on a ajouté quelques outils à notre cuisine pour rendre la popote agréable, tant pour les parents que pour l'enfant. Voici donc mes indispensables!
 

Une tour d'observation

Petite, quand c'était l'heure de préparer les repas, ma fille devenait rapidement un bébé-bras. C'était simple : elle voulait voir tout ce que je faisais. Mon conjoint a donc fabriqué une tour d'observation pour qu'elle puisse être à côté de moi et tout regarder. Maintenant, elle amène sa tour où elle veut pour pouvoir aider ou se servir elle-même un verre d'eau. 
 
On vous a d'ailleurs déjà parlé de la fameuse tour d'apprentissage sur TPL Moms; c'est vraiment un essentiel de la cuisine avec les petits.
 
Crédit:Daphné Trottier
 
 

Un couteau de bois 

« Moi aussi maman, moi aussi coupe! » Comment dire non? Grâce à un petit couteau en bois facile à manipuler, elle coupe depuis longtemps le fromage, les concombres et autres aliments mous. Les couteaux sont faciles à prendre pour les petites mains dès 18 mois (avec surveillance). On en trouve différents modèles faits au Québec, avec ou sans poignée. Vous pouvez en trouver notamment chez JUstenbois et chez Atelier Saint-Cerf.
 
Récemment, on a ajouté un degré de complexité avec les choses plus dures. Maintenant qu'elle manie le couteau avec beaucoup de précision et de prudence : les carottes et les patates! La coupe est pas mal plus inégale, mais le souper est bien meilleur avec son aide.
 

Un kit de petit chef

Ma meilleure amie lui a offert son premier kit de petit chef : tablier, mitaine de four, chapeau de cuistot et petits outils de cuisine. Au départ, elle s'en servait pour faire semblant de cuisiner ou avec de la pâte à modeler. Maintenant, elle va chercher ses propres spatules et demande à tourner les crêpes elle-même. Elle utilise son mini-fouet dès qu'elle le peut et écrase ses biscuits avec son petit rouleau. 
Crédit:Daphné Trottier
 

Une cuisinette comme maman

Voyant tout l'intérêt qu'elle a pour la popote, nous avons décidé de lui offrir une petite cuisinette pour ses 3 ans. Si on ne fait pas une recette dans la cuisine, je l'entends en faire une à ses toutous dans le salon. Même si je veux l'encourager à ouvrir ses horizons et à jouer avec différents jeux, on voit bien qu'elle a développé un grand intérêt pour la popote! Ici, j'ai opté pour la cuisinette Duktig du Ikea, pour son look passe-partout et sa grosseur qui permet de la déplacer du salon à la salle de jeux lorsqu'on a de la visite et qu'on veut ranger un peu.
 
Vous pouvez aussi découvrir 5 modèles de cuisinette pour que les enfants s'amusent longtemps, approuvés par les TPL Moms.
 
 

De la patience

Ça, ça ne s'achète pas, mais c'est de loin l'outil le plus précieux. La patience, c'est essentiel quand on popote avec un tout-petit. Les soirs de semaine, ce n'est pas toujours évident. J'aimerais souvent pouvoir couper les patates plus rapidement, gérer le souper seule à toute vitesse pendant qu'elle joue de son côté. Elle le comprend si je lui demande, mais je vois bien la déception dans ses yeux. Alors, on développe la patience, on mange un peu plus tard, on fait des recettes plus simples. Et puis, c'est si plaisant de cuisiner ensemble. Avec sa mamie, on fait même des journées popote, et elle participe tout le long. 
 

Ne pas regarder les dégâts

La farine sur le plancher, les coquilles d'oeuf à enlever du mélange, le lait versé à côté... Et alors? Ne regardons pas les dégâts et profitons du moment! Par la suite, on peut jouer ensemble à ramasser. On peut mettre un tablier ou un chandail foncé, ou juste lâcher prise et faire fi des taches sur les vêtements. On garde aussi un petit balai à portée de main, c'est toujours utile!
 
Je pense qu'il y a des tonnes d'avantages à faire participer son enfant dans la cuisine. C'est sûr qu'avec un seul enfant, c'est plus facile, moins de gestion. Mais je crois qu'il y a une façon d'adapter les séances popote pour toute la famille, en faisant participer papa, maman et tous les enfants. Ma fille adore goûter à tout pendant qu'on cuisine, des desserts à la viande, des épices à la soupe, alors qu'elle a tendance à ne rien vouloir goûter de nouveau dans son assiette (oh, ironie...). Elle a également développé sa patience, sa concentration et sa minutie. Ce sont de précieux moments!
 

Cuisiner avec les minis

 
 

5 recettes ultra simples à faire avec les minis pour le souper!

Page d'accueil