Nous étions voisins à la base, puis nous avons été amis, même meilleurs amis, pendant bien des années durant notre enfance. Je me souviens à quel point nous passions tous nos temps libres ensemble. Je me souviens à quel point notre amitié était simple, malgré que nous étions bien différents.

Nous étions dans la même classe tout le primaire. Nous étions même souvent assis un à l’arrière de l’autre en classe grâce à l’ordre alphabétique. En revenant à la maison, nous faisions toujours nos devoirs ensemble avant de pouvoir aller jouer. J’ai à peu près 3 235 souvenirs avec lui: nos glissades extrêmes, les potions magiques dégueulasses, nos expéditions dans le champ, les forts d’hiver avec nos frères, les « t’es pas game » dans sa cabane de bois, nos étés à jouer au soccer, les jeux vidéo dans son sous-sol, nos parcours dans les modules de bois au parc, nos marches pour se rendre à l’école, etc. Je me rappelle même qu’il était toujours à mon party de famille pour mon anniversaire et vice-versa. 

Il est un des meilleurs amis que j’ai eu dans ma vie. En effet, je n’ai pas eu beaucoup d’amis qui se sont lancés dans le fossé simplement pour que j’arrête de pleurer (j’en ris encore). Nous avons appris ensemble que l’amitié c’était s’amuser simplement et se soutenir dans tous les moments.

Nos frères nous taquinaient bien souvent en disant que nous avions l’air de p’tits amoureux. Ils n’avaient pas tout à fait tort. Il a été le premier garçon à me déclarer son amour. Un soir de semaine sur la trampoline avant que ma mère flash les lumières, signe du couvre-feu du début des années 2000. Ça me touche encore de penser à quel point ce petit garçon a été courageux de m’avouer ses sentiments. Je ne savais pas encore c’était quoi de l’amour à cet âge-là. 

Nos chemins se sont malheureusement séparés à l’adolescence quand ses parents ont déménagé. Il reste toutefois une personne importante pour moi parce qu’il a été le meilleur complice que j’aurais pu avoir durant mon enfance. Quand je raconte ces souvenirs en le nommant, j’ai le sourire aux lèvres. 

Je souhaite de tout mon cœur que mes enfants puissent avoir un aussi bon complice pour partager leur enfance. Les amitiés d’enfance sont des plus précieuses pour les humains que nous bâtissons. 

Vous avez une histoire à partager? Écrivez-nous au info@tplmag.com

Plus de contenu