Ça fait maintenant près de 22 semaines que bébé Pépite s'est niché au chaud dans ma bedaine. Depuis environ une semaine ou deux, je le sens bouger très clairement. Si, au départ, je n'étais pas tout à fait certaine (était-ce mon bébé qui s'activait ou mes pauvres entrailles qui vivaient une mauvaise passe?), maintenant, c'est très clair. Et, à plusieurs reprises, j'ai essayé de placer la main de mon chum sur mon ventre pour qu'il le sente, lui aussi. Mais chaque fois, bébé se calmait; petit coquin cachottier! Jusqu'à hier soir.

J'étais couchée et, fidèle à sa récente habitude, bébé s'est mis à gigoter. Pour la toute première fois, en posant sa main sur mon ventre rebondi et en attendant patiemment un bref instant, mon chum a enfin ressenti l'adorable petit coup de pied de son fils; hey, what's up daddy? 

Comme je suis tombée enceinte à l'été, mon suivi de grossesse a été marqué depuis le départ par la pandémie et les nombreuses restrictions qu'elle entraîne. Si j'apprécie la chance de pouvoir avoir un suivi en personne malgré tout, mon amoureux ne peut malheureusement pas y assister. Je suis donc la seule à pouvoir entendre le coeur de notre tout-tout-petit chaque mois. Heureusement, il a pu assister aux échographies; je me souviendrai d'ailleurs toujours de son regard, à la fois fier et ému, à la vue de ce petit être en construction.

C'est peut-être pour ça que ce premier coup-de-pied-dans-la-main-de-papa m'a autant émue. Parce que depuis des mois, je suis déçue que la pandémie enlève à mon chum la possibilité de vivre pleinement les premiers moments de sa paternité. Je sais qu'il sera un papa formidable; aucun doute là-dessus. Je n'ai pas peur qu'il soit moins engagé envers notre enfant parce qu'il n'entend pas son coeur aussi souvent ou qu'il n'a pas la possibilité de poser directement ses questions à la médecin qui assure le suivi de ma grossesse; non, pas du tout. Je suis juste (un peu) triste lorsque je pense qu'il n'a pas accès à tous les mêmes souvenirs que moi.

Évidemment, c'est aussi ça qui rend chacun de ses souvenirs encore plus précieux. Je suis d'ailleurs persuadée que la soirée d'hier aura une belle place dans sa boîte à souvenirs mentale, ainsi que dans la mienne.

Vous souvenez-vous du moment où votre partenaire a senti bébé bouger pour la première fois?

Plus de contenu