Lorsqu’on devient maman pour la toute première fois, plusieurs émotions se bousculent en nous : la hâte, l’excitation, la peur, l’angoisse parfois… C’est normal. C’est une nouvelle étape de notre vie qui apportera inévitablement un immense lot de changement, et comme la vie d’un petit être dépend maintenant de la nôtre, de nos actions, il est normal d’avoir peur de mal faire quelque chose.

Avant que votre mini trésor arrive dans votre vie, il est possible que vous soyez à la recherche de conseils, de choses que vous aimeriez entendre. C’est pourquoi nous nous sommes tournées vers nos superbes collaboratrices pour vous partager quelques conseils qu’elles auraient aimé entendre lorsqu’elles sont devenues mamans pour la première fois.

Faites confiance à votre instinct

Crédit: Alexander Dummer/Unsplash

En tant que parent, vous êtes le.la spécialiste de VOTRE enfant. Suivez votre instinct et faites-vous confiance, même s’il s’agit de votre premier enfant.

Vous n’avez probablement pas besoin de tout ce dont l’industrie vous dit que vous avez besoin

Crédit: Kevin Liang/Unsplash

On s’explique. L’industrie de la parentalité est très vaste et propose des MILLIERS de produits différents pour les bébés et les enfants. La vérité, c’est que vous et surtout votre enfant n’avez absolument pas besoin de tout ça. Par exemple, la phase nouveau-né dure moins d’un mois et certains bébés naissent déjà plus grands que les vêtements pour « newborn ». Donc, vous n’avez pas besoin d’une garde-robe complète en taille nouveau-né, car vous risquez de l’utiliser très peu longtemps.

Au final, réfléchissez à ce dont vous avez besoin réellement, car on peut vite tomber dans l’achat impulsif lorsqu’on devient parent.

C’est correct de chialer

Crédit: Anna Schvets/Pexels

Sur les réseaux sociaux, on voit beaucoup l’image des parents parfaits qui ne chialent jamais et qui dédient leur vie à leur enfant. Ce n’est pas mal en soi, mais soyons réalistes : avoir un bébé, ce n’est pas facile et des fois, on veut juste chialer un bon coup! Devenir parent rime malheureusement trop souvent avec se sentir coupable, mais le conseil des TPL Moms, c’est de vous rappeler que c’est amplement correct de chialer et de trouver ça difficile par moment!

Tout est temporaire

Crédit: Katie E/Pexels

On ne vous cachera pas la vérité, devenir parent est incroyablement difficile. C’est un changement de vie du tout au tout, même si vous avez le bébé le plus « facile » au monde. Par moments, il est possible que vous regrettiez votre choix, mais rappelez-vous que l’étape où votre enfant n’est absolument pas autonome est temporaire. Ça ne durera pas et éventuellement, certaines choses deviendront plus faciles.

Demandez de l’aide et acceptez celle qu’on vous offre

Crédit: Claudia Wolff/Unsplash

N’attendez pas d’être au bout du rouleau pour demander de l’aide. C’est correct de vouloir tout faire toute seule, mais on vous garantit que ça a ses limites. N’hésitez pas à vous tourner vers votre partenaire, votre famille et vos ami.e.s.

Il est possible que votre accouchement se déroule en césarienne

Crédit: Hollie Santos/Unsplash

C’est une possibilité. On ne sait jamais comment un accouchement se déroulera… Un conseil donné par les mamans TPL Moms, c’est d’essayer d’être le plus flexible possible avec son plan d’accouchement et surtout, d’avoir en tête que c’est possible qu’une césarienne soit nécessaire. En cas de césarienne, la convalescence est différente d’un accouchement vaginal. Idéalement, renseignez-vous sur les deux méthodes d’accouchement en prévision du vôtre afin d’être au courant de tous les éléments et vous sentir moins dépassée si on vous annonce que vous devez avoir une césarienne.

Donnez-vous l’espace pour apprendre

Crédit: Nappy/Pexels

Personne n’est un parent parfait. Il y a toujours matière à apprendre, à se tromper, à découvrir de nouvelles méthodes, etc.

Vous pouvez choisir d’allaiter ou non, c’est VOTRE choix

Crédit: Pixabay/Pexels

Donner le sein ou donner le biberon revient au même : votre enfant est nourri et heureux. Il est évident qu’il y a des différences entre la formule et le lait maternel, mais dans tous les cas, votre enfant ne manquera de rien. Si l’allaitement ne vous rend pas heureuse, changez au biberon, point final.

Il est possible que vous n’aimiez pas votre bébé sur le coup

Crédit: Tim Bish/Unsplash

Aussi triste que cela puisse sonner, il est possible que vous n’aimiez pas votre bébé sur le coup. Les difficultés d’attachement mère-enfant sont plus fréquentes que l’on croit, donc si vous vous retrouvez dans cette situation, il faut essayer de ne pas culpabiliser. Pour certaines mamans, cela se règle après quelques jours et pour d’autres, cela peut prendre des mois. Soyez à l’écoute de votre état mental et n’hésitez pas à en parler à votre entourage ou des professionnel.le.s au besoin.

Vous n’êtes pas obligé.e d’écouter tous les conseils qu’on vous donne

Crédit: Yan Krukov/Pexels

À commencer par cet article, haha! Tout le monde aura toujours une opinion sur votre manière d’être avec votre bébé. Vous avez absolument le droit de choisir quel conseil vous voulez écouter et quel commentaire vous préférez ignorer. Dans le même ordre d’idées, ce que vous voyez sur Instagram n’est pas toujours la réalité. Si l’enfant de la voisine fait ses nuits, tant mieux pour elle. Ça ne veut pas dire que votre enfant du même âge est moins « bon » ou plus difficile que celui de la voisine. Chaque enfant possède son propre rythme dans toutes les différentes sphères de son développement et c’est ce qui fait la beauté de devenir parent.

Page d'accueil