En quoi la sexualité change, une fois parent?

Crédit photo: Joseph Elfassi En quoi la sexualité change, une fois parent?

J’aime rire trop fort. Je suis fière quand je réussis à couper les cheveux de mes enfants sans leur donner l’air d’être de moines ou de faire partie des Jeunesses hitlériennes. Je parle presque autant de fesses que d’allaitement. C’est ce que je viens faire ici: vous parler de fesses (mais aussi de seins, de positions, de fantasmes et de comment ne pas en venir à oublier c’est quoi jouir une fois que nous sommes des mamans).

Faire l'amour deux fois par jour?

Avant d’être la maman de deux charmants enfants (ils ne sont diaboliques qu’entre 17h et 19h), je faisais l’amour deux fois par jour. Maintenant, un an et demi après l’accouchement de mon fils, c’est encore ça, deux fois par jour, environ.

Même si le nombre de relations n’a pas changé, ma sexualité est très différente.
 

Photo : Valerie Poulin

Se transformer en cochonnette sans cordes vocales

Ce qui a le plus changé? Le bruit. Je suis le genre à échapper mille fois mes ustensiles pendant un repas et je fais des sons d’extase vraiment étranges dès que je suis trop heureuse (quand je vois qu’un sac de crottes de fromage n’est pas terminé ou quand je jouis).

Depuis que j’ai des enfants, j’ai peur d’ouvrir une canette de coca zéro et de réveiller la maisonnée et le chien du voisin. Je fais donc beaucoup d’efforts pour être silencieuse maintenant.

Adieu cravache et cache-tétons!

Ce ne sont pas que mes cris de cochonnette en rut qui ont dû se transformer en cris de cochonnette sans cordes vocales, mais aussi certaines activités sexuelles.

Ça fait trois ans que je ne reçois plus de fessées et que nous n’utilisons plus notre collection de jouets en cuir. Nos palettes? Notre cravache? Rendez-vous dans mille ans ou si nous avons le temps de nous louer une chambre d’hôtel un jour (ce serait sympa comme cadeau de Noël, mais je ne le proposerai pas à mes beaux-parents). Mes cache-tétons en forme d’étoiles? Quand je n’aurai pas peur d’intoxiquer mes enfants à la colle, au moment de les allaiter.

Crédit : CafePress

Un lit pour dormir, un comptoir de cuisine pour baiser

Nous devons être plus originaux pour choisir le lieu de nos ébats aussi. Nos enfants ont chacun dormi de nombreux mois dans notre lit. Co-dodo = fourrer dans toutes les pièces de notre appartement sauf la chambre (et donc de se trouver obligatoirement des rideaux opaques). Ma pièce préférée? La salle de bain (quand nous n’oublions pas d’y mettre du chauffage), grâce au miroir. 

Du plaisir quasi chronométré

Quand j’ai demandé à mon amoureux ce qui avait le plus changé, selon lui, dans notre sexualité, il a ajouté que c’était maintenant presque toujours du sexe planifié.

Pas très excitant, mais c’est bien vrai.

Nous réussissons à faire l’amour souvent, mais pas nécessairement quand ça nous tente le plus. Parfois, nous nous collons juste parce que nous craignons que dans deux heures, notre fille pleurera parce que sa peluche licorne sera Missing in Action dans son lit.

Tant que nous trouvons le temps (entre un rhume, une crise de croissance ou dix dents qui poussent en même temps), je ne me plaindrai pas.

Qu’est-ce qui a le plus changé dans votre sexualité depuis que vous êtes maman?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES