Ode à notre beauté

Crédit photo: Crédit: Omar Lopez/Unsplash Ode à notre beauté

Tout récemment, ma collègue Véronique Theworst a publié de super bons billets intitulés « La photo que je n’aurais jamais publiée » parties 1 et 2. Elle exposait les complexes des membres de notre groupe, en réponse à un article publié dans la revue l’Édition Papier.

Et les commentaires des lectrices et lecteurs ont été nombreux. Parce que, il faut l’avouer, nous avons tous un (ou plusieurs) complexe(s) et il est souvent difficile de poser sur son corps un regard positif. Lorsque la parentalité ou seulement le temps qui passe viennent s’en mêler, c’est souvent pire.

Cet esprit critique se manifeste au détriment de la fierté et de l’amour qu’on peut (et qu’on doit) avoir de soi. On oublie qu’au-delà de ce qui ne nous satisfait pas, nous avons aussi un petit quelque chose qui fait de nous des personnes uniques et magnifiques. Il suffit d'en prendre conscience et de se concentrer sur cela plutôt que sur ce qui dérange. Cet exercice n’est pas facile à faire, et je l’écris pleine connaissance de ma propre animosité envers plusieurs parties de moi.

Je me lance. Quand je me désole de mon acné ou de mon ventre plus tellement sexy, j'essaie de me concentrer sur la beauté de mes yeux. Ils sont magnifiques et je reçois souvent des commentaires à leurs égards. D’abord, ils sont très grands et très clairs (pas besoin de filtre!). Ensuite, ils ont une couleur particulière. Sur mon permis, c’est écrit « Bleu », mais c’est davantage un mélange de gris et de bleu-turquoise. Mais ils paraîtront bleus, verts ou gris selon la lumière, mes vêtements ou mon état général.

 

Crédit : Photo personnelle de Geneviève Bédard

J’ai une troisième raison, très personnelle et sentimentale, d’aimer mes yeux. Ils sont très semblables à ceux de mon père, décédé durant mon adolescence. Un peu comme Harry Potter qui se fait souvent dire qu’il a les yeux de sa mère, j’aime lorsque une personne qui l’a connu comparent nos regards. Comme s’il vivait un peu à travers mes yeux.

Ode à la beauté des TPL Moms :

 

  • J’ai appris a apprécier mon corps en général depuis que je fais plus de sport. C’est fou ce qu’un corps peut faire, puis ce que tout ces muscles, même si camouflés sous du gras, sont forts!! 
  • C'est difficile. C'est rare que je me dis que je déteste quelque chose de mon corps. Mais ça ne m'arrive pas non plus d'aimer quelque chose. Je suis neutre face à moi-même je dirais... je ne trouve rien pour me valoriser, mais ça ne veut pas dire que je ne m'aime pas.
  • Je dirais mes bras, à force de lever deux enfants souvent en même temps, ils se musclent tranquillement.
  • J'aime bien mes fesses et mes seins. J'ai pas mal des deux.
  • J'aime mes seins. Même s'ils sont tout petits, je les trouve beaux.
  • Ça a pas toujours été le cas, mais j'ai vraiment appris à aimer ma mèche de cheveux blancs. Je racontais d'ailleurs à certaines ici que l'année dernière, j'avais envie de changement et je m'étais fait faire une frange sur le côté. Ça avait eu comme effet qu'on ne voyait plus vraiment ma mèche, et j'étais comme « euh non, ça me ressemble pas », et je me suis recoupé presque tout de suite un toupet droit et court, pour la remettre bien en évidence. Elle fait vraiment partie de moi et de mon image maintenant. 

À votre tour maintenant. Soyez nombreux à nous dire ce qui fait de vous une belle personne. J'ai hâte de vous lire.

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES