La dernière journée du congé de maternité

Crédit photo: Unsplash

Garderie, métro, boulot, dodo... C’est ce qui m’attend! Il y a un an, j’étais envahie par les doutes et l’excitation de devenir une MAMAN. Je n’avais pas beaucoup de bébés autour de moi et j’étais assez terrifiée, mais me voilà maintenant, mère avec un an expérience. Disons que je me trouve très chanceuse d’avoir eu 1 an de congé de maternité, car cette année m’a été bénéfique!

J’ai commencé par rencontrer cette petite merveille, si petite que mon accouchement a fini en césarienne d’urgence. Ma fille pesait 5,4 lbs à la naissance pour une grossesse de 40,3 semaines. Sa petite taille faisait en sorte que chacune de mes contractions l’étouffait. Elle combattait, mais durant des heures son cœur faisait des montagnes russes!

 

***

Docteure: Madame il faut aller en césarienne maintenant!

Moi: Ok!

Mon chum: Quoi!?

Docteure: Dans 5 minutes, vous aurez votre fille dans les bras! FAITES ENTRER LA CIVIÈRE, APPORTEZ LES VÊTEMENTS À PAPA!

***

Ouf! Cette partie a été tellement rapide, mais quand j’ai vu cette petite personne en santé... WOW! UN COUP DE FOUDRE A ENVAHI TOUT MON ÊTRE! Bon, il faut aussi dire qu'après 2 minutes, j’ai senti que j’allais perdre connaissance et j’ai redonné ma fille. Je luttais pour rester réveillée, mais la médication d’une opération, ça fesse!

Du coup, les 2 premières heures de ma fille ont été du peau à peau avec papa. Pour l’avoir eu seulement à moi dans mon ventre pendant 9 mois, disons que Papa a vraiment apprécié ce moment magique. Il en était si fier, j’aimais le regarder s’en vanter, je voyais mon amoureux en papa et mon coeur retombait en amour. Aujourd'hui, je suis tellement contente de la tournure des événements parce qu’il est certain que sans l’opération, j’aurais gardé ma fille dans mes bras les premières heures. Mais comme j’ai allaité 9 mois, j’ai moi aussi eu droit en masse au peau à peau!

Je connais plusieurs mères qui sont retournées plus vite que moi au travail. Aujourd’hui, je vous écris en vivant ma dernière journée de congé de maternité avec une boule au ventre. Tranquillement,  je réalise que j’étais très fusionnelle avec ma fille et qu'on est vraiment complices. Papa en est même jaloux. Il faut dire que de toute ma vie, il n'y a qu'avec elle que j'ai vécu une relation où nous étions ensemble 24/7. J’ai appris à devenir maman; c’est un travail à temps plein rempli d’essai-erreur, mais TELLEMENT magique. Difficile de m’imaginer retourner travailler.

La dernière année m’a fait évoluer. J’ai appris à devenir maman, à m’occuper de cette petite merveille qui doit tout apprendre de la vie. En un an, j’ai pris confiance en mon rôle de mère et ma fille est passée de si fragile à si aventurière! 

Dire que les premiers pas de ma fille coïncident avec mon retour au travail. C’est spécial! Ce qui est certain, c’est que j’ai eu droit à tellement de beaux moments qui sont aujourd'hui des souvenirs très doux.

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES