Je t'aimerai toujours: hommage à mon grand-père

Crédit photo: Rod Long/ Unsplash Je t'aimerai toujours: hommage à mon grand-père

Il y a de ces gens qui marquent notre vie et nous rendent meilleurs. Parmi ceux-là, il y a cet homme qui, un jour, a été fort et beau, jeune et athlétique. Dans un élan de passion, il a déserté l'armée pour rejoindre sa dulcinée. Excommunié par l'église parce qu'après 2 enfants, il empêchait la famille; il était un peu rebelle. Il a connu la guerre, l'amour, le vrai et par deux fois, car la vie lui a arraché sa première femme, ma grand-maman, dans la jeune quarantaine.

Il s'est remarié et, avec son coeur gros comme l'univers, il a adopté les 3 enfants de sa nouvelle flamme. Mieux encore, il les a aimés comme les siens et ils en ont fait un petit dernier. Il a travaillé fort, est tombé et s'est relevé plus fort encore. La vie lui a arraché sa deuxième femme, sans originalité, de la même manière que la première.

Malgré la peine et la douleur, encore et toujours il était là, avec ses bras rassurants, son rire contagieux et sa générosité sans nom. En tant que grand-papa, il m'a appris à ne jamais lâcher, à aimer plus fort, à bluffer au poker, mais à ne jamais mentir à ceux que j'aime. Il est aujourd'hui arrière-grand-père de mes 3 enfants. Notre papi occupe une place importante dans notre vie.

Il a voyagé avec nous et ce sont des souvenirs que je chéris au plus profond de mon être. Je les chéris pour deux, parce que lui, il ne s'en souvient plus. Il ne se souvient plus du nom de mes enfants, mais il se souvient de leur visage et de leur amour aussi. Parce que l'amour, ça s'oublie moins facilement, j'imagine. Et même si c'est difficile pour notre coeur et que parfois on a mal jusque dans l'âme de le voir perdre son autonomie et ses souvenirs, on est là pour lui.

Et même si a chaque visite il oublie qu'on est venus, mes enfants lui font un petit trio musical. Quand il voit mon fils s'installer au piano du CHSLD, accompagné de mes filles à la flûte traversière et à la clarinette, des larmes de bonheur perlent sur ses joues. Bien que le chemin de ses idées entre son cerveau et sa bouche soit plus ardu, il réussit, chaque fois, à laisser échapper cette phrase: « C'est des diamants bruts. » Et je pleure.

Quand ils ont le choix entre une journée entre amis ou une visite à leur papi, jamais ils n'hésitent. Ils apportent bonheur et douceur dans sa vie. Et je trouve ça beau. Mes enfants développent l'empathie, la compassion, l'altruisme en côtoyant de près la vieillesse dans toute sa splendeur. Notre papi est atteint de la maladie d'Alzheimer, qui lui vole beaucoup de choses, mais on s'unit pour l'empêcher de lui voler sa dignité!

Je crois fermement que nos aînés devraient occuper une place de choix dans notre société, car ce sont eux qui nous ont forgés.

 

Quelle relation ont vos enfants avec leurs grands-parents ?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES