Je l’ai déjà écrit il y a quelques mois sur TPL Moms, ma petite famille et moi-même devions partir un an autour du monde à l’été 2020. Mais quel mauvais timing: le projet d’une vie, en pleine pandémie.

On a utilisé les mois de confinement pour réfléchir à nos options, puis on a décidé de se lancer… de toute façon, la maison est vendue. Mais avec un projet complètement revisité : un road trip à travers le Canada, de la Ville de Québec à l'Île de Vancouver, étalé sur quelques mois. 

Je vous invite par ailleurs à suivre nos aventures sur notre compte Instagram ou sur notre blogue.

Nous avons quitté la ville de Québec il y a un mois environ, avec près de 5 000 km de plus au compteur, plusieurs péripéties, fous rires et moments de panique en banque, et aussi quelques conseils en poche.

Les voici donc: nos 5 conseils pour un long road trip à travers le Canada avec de jeunes enfants.

 

1- Ne sous-estimez pas les distances

On le sait tous par nos cours de géographie du primaire: le Canada est un grand pays. C’est par ailleurs le deuxième plus grand pays du monde en superficie, avec 10 millions de kilomètres carrés. 

C’est gros, c’est long, c’est long. 

Crédit:Emilie Brillon

Puis, la Trans-Canadienne n’est malheureusement pas une grosse autoroute comme la 20 ou la 40. Une bonne partie, particulièrement en Ontario, n’a qu’une seule voie, avec une limite à 90 km/h, donc 200 km n’égale pas nécessairement 2h. Ça peut facilement être 3h. Et ça, c’est sans compter les arrêts "pipi", les arrêts "crises des enfants", les arrêts à la station-service, etc.

 

2- Soyez flexible

Si je vous montrais mon itinéraire pré-départ et le trajet réel, vous ne retrouveriez pas beaucoup d’éléments communs. Et c’est okay comme ça. C’est la beauté des voyages, de l’aventure et des road trips: tout change en cours de route pour différentes raisons telles que:

  • les enfants font tellement bien ça dans l’auto, roulons encore quelques centaines de kilomètres
  • les enfants n’en peuvent plus, on doit sortir de l’auto au plus vite
  • il ne semble pas y avoir grand-chose à voir ici, quittons une journée plus tôt
  • les hébergements sont hors de prix, hop à la prochaine ville

 

View this post on Instagram

🇨🇦 Family Road Trip Across Canada - 📍Somewhere on the Trans-Canadian Highway Flexibility, Spontaneity & Good Memories! This was our first crazy spontaneous idea of this adventure… but certainly not the last one. You know, the good thing about long-term travel is that there is no -- or a little -- agenda, that “time” is not a problem and that we are super flexible. We booked 2 nights in a town called Pembroke. It was cute, but not much to do. Our motel was ok, but not great, so we just decided to pack our bag after lunch and drive. We had no booking anywhere. We just knew we would drive for a few hours in the direction of Sault Ste-Marie. 🚗 Well, we ended up driving from Pembroke to Sault Ste-Marie. 🤦‍♀️ 650 km … We did stop a few times, and the kids did amazing! ➡️Follow us at @lovelife_abroad to be part of our project of traveling around the world with our two boys! First destination: A road trip across Canada #exploringlife #familyadventure #goexplore #nomadfamily #nomadlife #slowtravel #slowliving #tourdumondeenfamille #travel #travelblog #travelblogger #travelfamily #travelingfamily #travelingwithkids #canadaroadtrip #enfantsvoyageurs #travelmom #voyageenfamille #canadatravel #exploreontario #discoveron #lifeoutside #transcanadianhighway #sunset #freedom #makingmemories #weareworldschoolers

A post shared by Love Life Abroad Travel Family (@lovelife_abroad) on

Ce qui m’amène à…

 

3- Ne réservez pas trop à l’avance

Mis à part les villes où nous voulions absolument passer plusieurs jours, voire une semaine, nous n’avons pratiquement rien réservé d’avance, et ce, même en plein mois d’août.

Nous avons réservé une fois un hôtel pour 2 nuits, via Hotwire (donc réservation non remboursable), et nous avons décidé de quitter après une nuit, car il y avait peu de choses à voir dans la petite ville. Après cet évènement, nous n’avons plus rien réservé pour les nuits "en route", car notre itinéraire changeait trop souvent. Une seule fois, à Thunder Bay, nous avons eu beaucoup de difficulté à trouver un hôtel. Tout était complet, mais c’est le seul endroit où nous avons eu de la misère à nous loger.

 

4- Faites des recherches, beaucoup de recherches

J’ai passé des mois à étudier le Canada, principalement le Nord de l’Ontario, la Saskatchewan, l’Alberta et la Colombie-Britannique. Je savais ce qu’il y avait à faire dans plusieurs des petits villages le long de la Trans-Canadienne.

Et je dois dire que je suis vraiment contente d’avoir fait autant de recherches, car peu importe où l’on devait arrêter, j’avais une idée de ce qu’on pouvait y faire. Je n’avais qu’à regarder mon fichier nommé Canada Road Trip (pas très original), puis à Googler pour obtenir l'adresse. Puis, comme notre itinéraire a beaucoup évolué au fil des journées (même parfois, au fil des heures), on savait toujours ce qui s’offrait à nous dans les environs.

Crédit:Emilie Brillon / On doit savoir où trouver les modules de jeux pour nos petits cocos.

 

5- Assurez-vous d’être membre CAA

Quelques jours avant le départ, je suis allée chez CAA pour devenir membre. Et c’est la meilleure décision que j’ai prise. Même si nous avions fait inspecter la voiture avant de partir, il peut toujours arriver un problème. Et la Trans-Canadienne est très longue, et très peu peuplée, ce qui veut dire pas toujours de garage à proximité. 

Swift Current, Saskatchewan. On se souviendra de cette ville. C’est à cet endroit que notre voiture a soudainement arrêté de fonctionner. Nous avons eu de la chance, car nous étions à moins d’un kilomètre de la sortie d’autoroute. Nous avons appelé CAA pour le dépannage de la voiture. Nous avons déjà rentabilisé notre abonnement annuel, et nous avons limité le stress supplémentaire de trouver une entreprise locale de remorquage et un garage de proximité.

Crédit:Emilie Brillon

L'aventure n'est pas terminée, il nous reste encore plusieurs centaines de kilomètres à parcourir, et encore beaucoup de choses à découvrir et à apprendre. Je vous écris ces lignes dans le salon d’un bel Airbnb au centre-ville de Calgary. Nous entrerons dans le coeur des Rocheuses d'ici une semaine.

Et vous, quels sont vos conseils pour un road trip de longue durée avec de jeunes enfants?

Plus de contenu