C’est l’été et je suis en pleine déprime saisonnière!

Crédit photo: StockSnap/ Pixabay C’est l’été et je suis en pleine déprime saisonnière!

Je suis, moi aussi, une enfant des années 1980. Chez ma « gardienne », dès qu’il faisait beau, nous avions l’interdiction d’être à l’intérieur, car cette dame faisait de la couture industrielle dans son sous-sol, et ne voulait pas être dérangée. Mais ça me plaisait parce que dehors, je suis dans mon élément.

J’ai choisi des carrières qui m’ont permis de travailler à l’extérieur. Premièrement, comme inspectrice en bâtiment et en environnement, puis, je me suis réorientée en agriculture. Il n’y a rien qui me rend plus zen que de passer mes journées dans les champs.

Je suis maintenant maman à la maison depuis près de 4 ans, même si je suis libre de mes activités, la routine qu’exigent 4 enfants de 3 ans et moins fait en sorte que je passe beaucoup trop de temps à mon goût dans la maison. Les repas et le ménage ne se font pas de l’extérieur, et je ne m’éloigne pas trop loin des enfants lors des siestes. Et bien honnêtement, prévoir des grosses sorties, à la gang, ça demande beaucoup d’énergie. Bref, si nous sommes 2-3 heures dehors par jour, c’est un exploit.

Depuis quelques semaines, nous avons la chance qu’il fasse une température PAR-FAI-TE! Mais moi, ça me déprime de la regarder de l’intérieur par mes fenêtres. J’ai l’impression de passer à côté de l’été. Je rêve d’évasion, de partir en road trip sur un nowhere. Mais on est encore en période cocon pour la petite dernière. Alors je ronge mon frein, et je suis bougonneuse… Je rêve du moment où les enfants seront suffisamment autonomes pour que ça soit simple de passer la journée dehors…

Est-ce que vous avez déjà vécu quelque chose de semblable?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES